Catégorie : Estime de soi

Comment savoir si vous êtes sur le bon chemin?

 

Quand vous êtes sur le chemin juste, des choses commencent à se produire.

comment savoir si vous êtes sur le bon chemin2

Parfois les choses stagnent. Vous doutez de votre direction, de votre plan, des personnes qui vous entourent.

Vous évoluez dans une sorte de pesanteur, les choses sont lentes, tout demande un effort.

Parfois les choses sont plus légères.

comment savoir si vous êtes sur le bon chemin1

Vous vous sentez à votre place, entourez des bonnes personnes, au bon moment, sur le bon sujet. Cherchez seulement ce moment, et quand il surgit soyez présent et profitez du moment et de ce qui va en apparaitre. Ne cherchez pas sans cesse à tout analyser en vous disant que demain il y aura un plus un mieux, plus de soleil, moins de pluie, de vent. Profitez de ce moment présent.

Ayez confiance en vous

ayez confiance en vous 1

Avez-vous parfois le sentiment que vous manquez de confiance en vous?

Pensez-vous parfois “ ou plus” que vous n’êtes pas capable de réaliser des choses? Vous sentez-vous parfois moins capable que les autres autour de vous? Si tel est le cas il est temps de regarder la vérité en face, vous souffrez peut-être d’un sentiment d’infériorité.

N’étant pas thérapeute, ni psychologue, ni même psychiatre. Je ne vais pas ici vous dévoiler de grandes théories sur ce qui peut vous pousser à vous sentir inférieur aux autres, ou moins doué, moins intelligent etc… Si c’est ce que vous recherchez, courez-vite prendre un rendez-vous chez un spécialiste de la santé mentale. Mais avant, prenez quand même le temps d’analyser un peu les situations qui vous poussent à penser de la sorte.

Analysez pas à pas, quand une telle situation se présente à vous. Que ressentez-vous? Pourquoi pensez-vous que vous êtes moins intelligente qu’une autre personne? Moins forte physiquement, moins douée etc?;;;

En fait c’est simplement une mauvaise analyse de vos capacités. Naturellement que si vous vous comparez à un sportif professionnel dans une discipline que vous pratiquez vous-même depuis 3 mois, vous verrez avec raison une vraie différence. Mais cette différence, qu’elle est-elle? Le temps, le nombre des années de pratique entre vous et cette personne. Le vrai problème quand on ce sent “moins que” est le fait de se comparer à quelque chose ou quelqu’un d’autre. Mais le plus souvent on compare des choux et des carottes et de ce fait le résultat est tronqué.

ayez confiance en vous 2

Ne vous comparez pas aux autres

Soyez tout simplement vous-même. Vivez les choses pour vous. Soyez “ un peu égoïste” et félicitez-vous de toutes vos plus petites réussites. Vous avez couru aujourd’hui 1( minutes alors que la dernière fois vous avez réussi à courir 5 minutes, c’est une victoire et c’est votre victoire, vous devenez une nouvelle personne. Cette personne qui vole faire sa propre victoire, la victoire que vous avez envisagé. Cela est applicable en toutes choses. Soyez patient, et rigoureux dans l’atteinte de vos objectifs, mais je vous en prie, ne vous rabaissez pas, félicitez-vous pour tout ce que vous faites, même si ce que vous faites semble au départ peu. La réussite dépend pas des autres, mais uniquement de vous. Même si une personne se permet de se moquer de ce que vous faites, ignorez-la elle ne vaut pas la peine que vous lui accordiez une seule seconde de votre précieux temps.

Dites-vous une chose, des que vous pratiquez ou apprenez quelque chose, vous en savez déjà plus que 90% des personnes qui n’ont jamais pratiqué votre activité.

Quel pourcentage de votre vie passez-vous à attendre?

 

Êtes-vous quelqu’un qui attend généralement?

Ce que l’on appelle “ l’attente à petite échelle”, c’est faire la queue au bureau de poste, êtes pris dans un bouchon, ou à l’aéroport. Ou encore anticiper l’arrivée de quelqu’un , la fin de votre journée de travail, etc.

“L’attente à grande échelle”, c’est espérer les prochaines vacances, un meilleur emploi, le succès, l’argent, le prestige, l’illumination. C’est attendre que les enfants grandissent et qu’une personne vraiment importante arrive dans votre vie. Il n’est pas rare que des gens passent leur vie à attendre pour commencer à vivre.

Quel pourcentage de votre vie passez-vous à attendre

Attendre est un état d’esprit.

En résumé, vous voulez le futur mais pas le présent. Vous ne voulez pas de que vous avez et désirez ce que vous n’avez pas. Souvent même, vous oubliez que d’être en vie le matin, avoir la possibilité de chausser vos baskets et faire une marche dans la nature, vous faire un café est déjà une bénédiction en soi. Avec l’attente peu importe sa forme, vous suscitez inconsciemment un conflit intérieur entre votre ici-maintenant, où vous ne voulez pas être, et l’avenir projeté que vous convoitez. Cela réduit grandement la qualité de votre vie en vous faisant perdre le présent.  Il n’y à rien de mal à essayer d’améliorer vos conditions de vie, et vous pouvez le faire. Par contre, vous ne pouvez améliorer votre vie.

La vie passe avant tout.

La vie est votre Être intérieur le plus profond. Elle est déjà entière, complète, parfaite. Ce sont les circonstances et vos expériences qui constituent vs conditions de vie. Il n’y a rien de mal à aspirer à certains buts et à vous efforcer de les atteindre. L’erreur, c’est de substituer cette aspiration au sentiment de vivre, à l’Être. Le seul point d’accès à l’Être, c’est le présent. Vous êtes donc comme l’architecte qui ne prête aucune attention aux fondations d’un édifice, mais passe beaucoup de temps sur la superstructure.

Bien des gens attendent que la prospérité vienne. Mais celle-ci ne peut arriver dans le futur. Lorsque vous honorez, reconnaissez et acceptez pleinement votre réalité présente et ce que vous avez – c’est-à-dire le lieu où vous êtes et ce que vous faites dans le moment –, vous éprouvez de la reconnaissance pour ce que vous avez, pour ce qui est, pour le fait d’Être.

Quel pourcentage de votre vie passez-vous à attendre2

La gratitude envers le moment présent et la plénitude de la vie présente, voilà ce qu’est la vraie prospérité.

Celle-ci ne peut survenir dans le futur. Alors, avec le temps, cette prospérité se manifeste pour vous de diverses façons. Si vous êtes insatisfait de ce que vous avez, ou même frustré ou en colère devant un manque actuel, cela peut vous motiver à devenir riche. Mais même avec des millions, vous continuerez à éprouver intérieurement un manque et, en profondeur, l’insatisfaction sera toujours là.

Les expériences passionnantes qui s’achètent sont éphémères et vous laissent toujours un sentiment de vide et le besoin d’une plus grande gratification physique ou psychologique.

Etes-vous si pressé d’arriver au futur que le présent n’est plus qu’une étape?

vivre une belle vie6

Etes-vous stressé?

Le stress est provoqué par le fait que l’on soit “ ici” tout en voulant être “là”, ou que l’on soit dans le présent tout en voulant être dans le futur. C’est une division qui vous déchire intérieurement. Il est malsain de la créer et de vivre avec. Le fait que tout le monde le fasse ne rend pas les choses moins malsaines.

Au besoin, vous pouvez vous déplacer rapidement, travailler avec célérité ou même courir, sans vous projeter dans l’avenir ni résister au présent. Lorsque vous vous déplacez, travaillez, courez faites-le totalement. Appréciez le mouvement et l’intensité de l’énergie à cet instant-là. A présent vous n’êtes plus stressé, vous n’êtes plus en dichotomie. Vous ne faites que vous déplacer, courir, travailler et apprécier. Ou vous pouvez tout laisser tomber et vous asseoir sur un banc public. Mais si vous le faites, observez votre mental. Il vous dira peut-être : “ tu devrais être en train de travailler. Tu perds ton temps. “ Observez-le. souriez-lui.

Le passé retient-il une grande partie de votre attention?

Vous arrive-t-il souvent d’en parler et d’y penser, en bien ou en mal? S’agit-il des grandes choses que vous avez accomplies, de vos aventures ou de vos expériences? ressassez-vous votre passé de victime et les affreuses choses  que l’on vous a faites ou que vous avez faites à quelqu’un? Vos mécanismes mentaux sont-ils en train d’engendrer de la culpabilité, de l’orgueil , du ressentiment, de la colère, du regret ou de l’apitoiement sur vous-même? Alors, non seulement vous renforcez un faux sentiment de moi, mais vous accélérez également le processus de vieillissement de votre corps en provoquant une accumulation de passé dans votre psyché. vérifiez cela vous-même en observant autour de vous ceux qui ont une forte tendance à s’accrocher au passé.

Laissez mourir le passé à chaque instant. Vous n’en n’avez pas besoin. N’y faites référence que lorsque c’est absolument de mise pour le présent. ressentez le pouvoir de cet instant et la plénitude de l’Être. Sentez votre présence.

13 façons d'améliorer sa vie

Êtes-vous inquiet?

Avez-vous souvent des pensées anticipatoires? Dans ce cas, vous vous identifiez à votre mental, qui se projette dans une situation future imaginaire et crée de la peur. Il n’y a aucun moyen imaginaire de créer de la peur. Il n’y a aucun moyen de faire face à une telle situation, car celle-ci n’existe pas. C’est un ectoplasme mental. Vous pouvez mettre fin à cette folie corrosive qui sape votre santé et votre vie : il vous suffit d’appréhender l’instant présent. Prenez conscience de votre respiration. Sentez le mouvement de l’air qui entre te sort de vos poumons. Ressentez le champ énergétique en vous. Tout ce que vus aurez jamais à affronter dans la vie réelle, c’est cet instant. Demande-vous quel “ problème” vous avez à l’instant, et non celui que vous aurez demain ou dans les 5 prochaines minutes.

Vous pouvez toujours composer avec le présent, mais vous ne pourrez jamais composer avec le futur.

Et vous n’avez pas à le faire. La réponse, la force, l’action ou la ressource justes se présenteront lorsque vous en aurez besoin. Ni avant, ni après.

“ Un jour j’y arriverai”

Votre but monopolise-t-il une si grande part de votre attention que vous réduisez l’instant présent à un moyen d’atteindre ce but? Dénue-t-il votre action de toute joie? Attendez-vous avant de commencer à vivre? Si vous adoptez un tel scénario mental, peu importe vos réalisations et vos accomplissements, le présent ne sera jamais sassez bien.  L’avenir semblera toujours meilleur.

C’est là la recette parfaite pour concocter une insatisfaction ou un inassouvissement permanent, ne pensez-vous pas?

Vivez le moment présent.

Propos tirez du Guide d’éveil spirituel de Egkhart Tolle.

Vivre une belle vie partie 3/4

 

 

vivez une belle vie 3

Appréciez la vie

 

Voyagez.

Voyez ce qu’il y a à voir dans le monde autour de vous. Explorez de nouvelles zones dans votre quartier ou ville ou si votre budget le permet, voyager plus loin. Il n’y a aucun moyen que nous puissions visiter chaque endroit de notre vie. Nous pouvons créer et développer l’empathie en voyageant à d’autres endroits, cependant.

Pratiquez des passe-temps.

En plus de votre vocation et votre but de vie, vous devez également avoir des plaisirs simples! Trouvez des passe-temps qui vous intéressent et incorporez-les dans votre routine. Par exemple, vous pouvez rejoindre un groupe de tricot ou commencer l’escalade. En ayant des passe-temps, vous aussi rencontrerez plus de personnes et aurez une vie plus accomplie.

Mangez des aliments sains.

Mangez des fruits et des légumes frais ainsi que des aliments complets. Intégrez plus de volaille et de poisson dans votre alimentation (sauf si vous êtes végétarien). Les haricots, les noix et les œufs vous offrent également une bonne nutrition. N’exagérez pas vos apports en sodium, en glucides ou en graisses saturées. Boire 1L minimum d’eau par jour si vous êtes une femme et 1,5L  par jour si vous êtes un homme.

vivez une belle vie4

Pratiquez du sport modérément.

Essayez d’incorporer 2,5 heures d’exercice modéré ou 1,25 heures d’exercice cardio intense par semaine. Pour renforcer vos muscles, soulevez des poids et haltères deux fois par semaine. En pratiquant régulièrement, vous aurez probablement une vie plus longue et plus saine. Cela sera bénéfique pour votre votre cœur, vos muscles et vos os. L’exercice modéré peut être la marche, le yoga, la danse ou la natation.
L’Exercice intense pourrait être un cours collectif de Cardio Training, Cross Fit etc.

 

Profitez de votre spiritualité.

Que vous suiviez ou non une religion particulière, trouver ce qui vous donne un sens dans votre vie. Pourquoi êtes-vous sur terre? Qu’est-ce qui nourrit votre âme? Surtout quand vous faites face à des moments difficiles dans la vie, pratiquer la spiritualité peut vous aider à faire face. Être spirituel aide aussi à pardonner aux autres. La méditation peut vous aider à vous détendre et à vous recentrer.
Avoir une communauté construite autour de la spiritualité peut vous soutenir quand vous êtes dans le besoin.

12 façons d’éliminer le stress au travail

Article traduit de l’anglais 12 ways to Eliminate stress at work by Jenna Goudreau.

Le professionnel moyen dans le domaine des affaires gère de 30 à 100 projets en même temps. Les ouvriers modernes sont interrompus sept fois par heure et distrait jusqu’à 2,1 heures par jour. Et quatre personnes sur dix travaillent dans de grandes entreprises qui connaissent une importante restructuration et, par conséquent, sont incertaines quant à leur avenir. C’est peut-être la raison pour laquelle plus de 40% des adultes disent qu’ils sont éveillés la nuit en proie aux événements stressants de la journée. Le stress est alors une véritable maladie chronique.

«Les gens me demandent des réponses», affirme Sharon Melnick, Ph.D., psychologue d’entreprise et auteure de l’ouvrage Success Under Stress. « Tout le monde se sent accablé et trop occupé. »

Y a-t-il un moyen de maintenir une concentration constante tout au long de la journée? Est-il possible de faire tout ce qu’il faut faire et avoir encore de l’énergie après le travail? Comment pouvez-vous restez zen sous tant de demandes? Melnick vous propose les stratégies suivantes pour atténuer votre stress au travail avant de prendre le relais dans votre vie, grâce à 10 ans de recherche et de test sur le terrain de plus de 6 000 clients et stagiaires.

Agir plutôt que réagir

«Nous éprouvons du stress quand nous sentons que les situations sont hors de notre contrôle», dit Melnick. Il active l’hormone du stress et, s’il est chronique, diminue la confiance, la concentration et le bien-être. Elle vous conseille d’identifier les aspects de la situation que vous pouvez contrôler et les aspects que vous ne pouvez pas. En règle générale, vous contrôlez vos actions et vos réponses, mais pas le contrôle des forces macro ou le ton de quelqu’un d’autre, par exemple. «Soyez impeccable pour les  50% de ce qui vous incombe», conseille-t-elle. Et essayez de laisser aller le reste.

Prenez une grande respiration

Si vous vous sentez accablé ou que vous sortez d’une réunion tendue et que vous avez besoin d’éclaircir vos idées, quelques minutes de respiration profonde rétabliront l’équilibre, dit Melnick. Il suffit d’inhaler pendant cinq secondes, maintenez et expirez  par le nez. «C’est comme obtenir le calme et la concentration d’une classe de yoga de 90 minutes en trois minutes ou moins à votre bureau», dit-elle.

Éliminer les interruptions

«La plupart d’entre nous sont bombardés pendant la journée», dit Melnick. Les courriels, les appels téléphoniques, les messages instantanés et les délais soudains et urgents conspirent pour rendre les travailleurs d’aujourd’hui plus distraits que jamais. Bien que vous ne puissiez pas avoir le contrôle sur ceux qui vous envoient ces messages, vous pouvez contrôler votre réponse. Melnick conseille de répondre de l’une des trois façons suivantes: Accepter l’interruption, la couper ou diagnostiquer son importance et faire un plan. De nombreuses interruptions sont récurrentes et peuvent être anticipées. «Vous voulez avoir des critères prédéfinis pour la réponse que vous voulez faire», dit-elle. Vous pouvez également former ceux autour de vous en répondant au courrier électronique lors de certaines fenêtres de temps, la mise en place des heures de bureau pour parler en personne ou de fermer la porte quand vous avez besoin de vous concentrer.

Planifiez votre journée pour l’énergie et la concentration

La plupart d’entre nous passons la journée en utilisant une approche «pousser, pousser, pousser», pensant que si nous travaillons dix heures, nous allons faire plus. Au lieu de cela, la productivité baisse, les niveaux de stress monte et vous avez très peu d’énergie qui vous reste pour votre famille. Il est conseillé de planifier des pauses tout au long de la journée pour marcher, s’étirer au bureau ou faire un exercice de respiration. « Tony Schwartz, du Projet Énergie, a montré que si nous avons une intense concentration pendant environ 90 minutes, suivie d’une brève période de récupération, nous pouvons effacer l’accumulation de stress et nous rajeunir », dit-elle.

Mangez bien et dormez bien

«Manger mal va stresser votre système», dit Melnick, qui conseille de manger un régime à faible teneur en sucre, riche en protéines. «Et quand vous ne dormez pas bien, vous n’obtenez pas les effets rajeunissants.» Selon le CDC, environ 60 millions d’Américains n’ont pas suffisamment de sommeil, ce qui est une période de récupération critique pour le corps. Si les pensées vous empêchent de vous endormir ou si vous vous réveillez dans la nuit et ne pouvez pas revenir au sommeil, Melnick suggère un truc de respiration simple qui vous aidera rapidement: Couvrez votre narine droite et respirez par votre gauche pour trois à cinq minutes

stress

Changez votre histoire

Les événements professionnels stressants est généralement une interprétation subjective des faits, souvent vu à travers le filtre de votre propre doute, dit Melnick. Cependant, si vous pouvez prendre du recul et prendre une vision plus objective, vous serez plus efficace et moins susceptible de prendre les choses personnellement.

Faire tomber la pression rapidement

 

«Quand vous vous sentez frustré ou en colère, c’est une sensation de chaleur dans votre corps qui peut vous faire réagir», dit Melnick. Au lieu de réagir immédiatement – et probablement de trop réagir -, elle suggère d’essayer une technique de «souffle de refroidissement»: respirez par la bouche comme si vous buviez dans une paille et expirez normalement par le nez. C’est comme frapper le bouton « pause », vous donnant le temps de réfléchir à votre réponse. Elle dit: «C’est tellement puissant qu’il calmera même l’autre personne. »

 

Identifier le stress auto-imposé

 

 Si vous êtes trop pris dans les perceptions des autres, que vous ne pouvez pas contrôler, vous devenez stressé par la minutie ou par des comportements d’évitement comme la procrastination. Ironiquement, une fois que vous focalisé votre attention de la perception qu’on les autres de votre travail au travail lui-même, vous êtes plus susceptibles de les impressionner.

 

Comment augmenter l’estime de soi

Article traduit de l’anglais “ How to raise your self-esteem” by By Stanley J. Gross, Ed.D

comment augmenter l'estime de soi..

Vous-êtes vous demandé ce que l’estime de soi et comment en obtenir plus?

Pensez-vous que la votre  est faible? Savez-vous comment le dire? Savez-vous quoi faire à ce sujet?
L’estime de soi répond à la question «Comment je me sens, au sujet de qui je suis?» Nous apprenons l’estime de soi dans notre famille d’origine;

Nous ne l’héritons pas.
L’estime globale de soi (sur «qui nous sommes») est normalement constante. L’estime de soi situationnelle (sur ce que nous faisons) fluctue, selon les circonstances, les rôles et les évènements. L’estime de soi situationnelle peut être élevée à un moment (par exemple au travail) et basse à un autre (par exemple à la maison).
Une faible estime de soi est une évaluation négative de soi-même. Ce type d’évaluation se produit généralement lorsque certaines circonstances que nous rencontrons dans notre vie touchent à nos sensibilités. Nous personnalisons l’incident et éprouvons l’éveil physique, émotionnel et cognitif. C’est tellement alarmant et confus que nous répondons en agissant de manière autodestructrice. Lorsque cela se produit, nos actions ont tendance à être automatiques et impulsives. Nous nous sentons bouleversés ou émotionnellement bloqués. Notre pensée se rétrécit. Nous perdons le contrôle de soi.

L’estime de soi globale n’est pas définie dans la pierre.

L’améliorer est possible, mais pas facile. L’estime de soi globale grandit alors que nous faisons face à nos peurs et que nous apprenons de nos expériences. Certains de ces travaux peuvent nécessiter l’aide d’un psychothérapeute. En attendant, voici ce que vous pouvez faire:

Être sobre.

Obtenez de l’aide pour arrêter les comportements autodestructeurs. Les dépendances bloquent l’apprentissage et modifient notre humeur. Identifiez-les et remplacez-les par des soins personnels.

Pratiquez l’autogestion.

Faites de nouveaux choix de mode de vie en vous joignant à des groupes d’entraide et en pratiquant des soins de santé positifs.
Identifier les déclencheurs de faible estime de soi. Nous personnalisons les évènements stressants (par ex., La critique) en nous infligeant une signification négative sur nous-mêmes. Une action autodestructrice suit souvent. Chaque évènement peut, au contraire, être une chance d’apprendre sur nous-mêmes, si nous faisons face à notre peur et les croyances négatives sur nous-mêmes qui soutiennent les significations négatives.

Eviter la personnalisation.

Ciblez la personnalisation pour ralentir les réponses impulsives. Vous pouvez commencer à interférer avec ces sur réactions automatiques en utilisant des techniques de relaxation et de gestion du stress. Ces techniques visent à apaiser l’excitation. Cela nous permet d’interrompre la réaction automatique autrement inévitable et de mettre en jeu un moyen de commencer à faire face aux craintes non reconnues à la racine de la faible ESTIME DE SOI.

Arrêtez-vous et prenez conscience des situations.

Faites attention à l’impulsion. Notre tendance est de réagir de la même manière au même incident. La prise de conscience de la similarité peut être la clé pour ralentir notre réactivité.

Reconnaitre la réaction

. Verbaliser, « Ici je vais encore (décrire l’action, le sentiment, la pensée). . . « Faire activement quelque chose avec la conscience plutôt que de la noter passivement. Le résultat est de ralentir l’impulsion et de nous donner un choix sur la façon dont nous voulons répondre.
Choisissez une réponse. Tenir des impulsions autodestructrices. Agissez de manière autonome et efficace. En choisissant d’agir de façon plus fonctionnelle, nous faisons un pas vers la confrontation de nos peurs.

Accepter l’impulsion.

Être en mesure d’énoncer l’avantage (par exemple, la protection) de la réaction excessive. Nous ne serons pas capables de le faire au début, mais à mesure que nous devenons plus efficaces, nous commencerons à apprécier ce que notre impulsion autodestructrice avait fait pour nous.

Développer les compétences.

Nous pouvons assurer notre propre sécurité, engendrer l’espoir, tolérer la confusion et élever L’ESTIME DE SOI en apprenant et en utilisant ces compétences vitales essentielles:

comment augmenter l'estime de soi.

Ressentir les  sentiments.

Sentir les sentiments dans votre corps et identifier vos besoins. Quand nous ne respectons pas nos sentiments, nous laissons les autres contrôler notre vie.

Pensée facultative.

Mettre fin à / ou penser. Pensez aux «nuances de gris» et apprenez à recadrer les significations. En nous donnant des options, nous nous ouvrons à de nouvelles possibilités sur la façon de penser à nos dilemmes.

Détachement.

Mettre fin à tous les abus; Dire «non» aux fausses déclarations et aux hypothèses. En maintenant les frontières personnelles, nous décourageons les abus des autres et affirmons notre différence et nos valeurs. ( Ce qui est important pour soi).

Affirmation.

Exprimez ce que vous voyez, ressentez et voulez en faisant des déclarations «Je». En exprimant nos pensées, nos sentiments et nos désirs d’une manière directe et honnête, nous montrons que nous sommes en charge de nos vies.

Réceptivité.

Fin de l’auto-absorption; Écouter les mots et les significations des autres pour les reformuler. De cette façon, nous agissons avec la conscience de notre contribution aux événements ainsi que de l’empathie avec les besoins des autres.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...