Comment gérer ses angoisses

comment gérer son angoisse

Nous essayons tous “ ou presque” de contrôler nos pensées désagréables par tous les moyens.

Si vous avez souffert ou si vous souffrez encore d’angoisse peut-être pratiquez-vous des exercices de relaxation? Il en va de même pour l’anxiété. Ces exercices peuvent vous aider à vous détendre dans l’immédiat, mais ne feront pas diminuer l’angoisse et l’anxiété à long terme.

Vous essayez d’éviter les situations difficiles en vous inventant des excuses?

Ils vous arrivent de contourner les endroits bondés? Vous rougissez à l’idée de prendre la parole en publique ou encore d’aborder une femme qui vous plaît? Le résultat ? Vous avez l’impression que votre monde rapetisse peu à peu. Vous vous sentez oppressé. Vous manquez d’air. Les sentiments d’anxiété être extrêmement désagréables, et il est normal de chercher à les combattre. Mais le remède peut parfois être pire que le mal lui-même.

Laissez l’angoisse ou l’anxiété prendre sa place sans la combattre.

Le regard des professionnels de la santé mentale à beaucoup évolué sur l’anxiété. C’est un trouble reçoit beaucoup plus d’attention de la part des thérapeutes, et il est désormais plus facile de le prévenir ou de s’en débarrasser. La première étape est d’accepter le fait que l’on ne puisse contrôler son angoisse, car elle ne disparaitra jamais complètement.

Les chanteurs, les acteurs, les conférenciers par exemple, même après des années de pratique peuvent soudain faire face à une vague d’anxiété en eux. Il faut alors tenter de laisser le sentiment nous envahir de manière délibérée. Car si l’on ne peut contrôler notre angoisse, mieux vaut essayer de lui donner un peu plus d’espace. En quelque sorte l’accueillir et regarder ce qui se passe en nous.

Comment accepter son angoisse et son anxiété.

comment gérer son angoisse1

Imaginez une expérience difficile ou une situation angoissante. Une discussion tendue avec votre supérieur hiérarchique, votre futur, une intervention chirurgicale à venir…. Que faites-vous? Prenez quelques instants pour y réfléchir, vous pouvez même inscrire votre réponse sur une feuille blanche.  Prêtez attention à toutes vos réactions. Que se passe t-il dans votre esprit? Vous avez terminé?

Prenez un moment pour réfléchir à ce qui se passe en vous.

Tournez maintenant toute votre attention sur votre respiration. Imaginez que la sensation désagréable va et vient à la même cadence que votre respiration. Elle vient dans votre inspiration et s’en va à votre expiration. Faites face à la situation d’angoisse ou d’anxiété sans essayer de la faire partir. Soyez dans le moment présent. Ne cherchez pas du tout à contrôler les choses écoutez, regardez, ressentez les choses.

Maintenant acceptez-la. Ne cherchez pas à changer l’angoisse ou l’anxiété ou encore à la faire disparaitre. Au contraire, accueillez-la, non pas parce qu’elle est désagréable, mais parce que vous êtes prêt à faire l’expérience de sentiments désagréables. rappelez-vous que l’on à peur de ce que l’on ne connait pas. Faites cet exercice aussi souvent que vos angoisses se présentent à vous et vous verrez qu’avec le temps, celles-ci diminueront mais vous serez capable de les accueillir et de ce fait mieux les gérer. La aussi reprenez votre feuille sur laquelle vous aviez noté vos réactions et voyez la différence.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
recherches utilisées pour trouver cet articlecomment gerer ses angoisses

2 commentaires

  1. Bruno dit

    En effet, Freddy. Être angoissé est naturel, mais au final, c’est ce que tu fais de ton anxiété qui sera important. C’est normal quand on sort de sa zone de confort aussi! Mais « sortir de sa zone de confort » ne veut pas dire faire quelque chose qu’on aime pas, mais plutôt faire quelque chose qu’on veut, mais qui nous fait peur.

    • Freddy Vandenberghe dit

      Merci Bruno pour cette remarque pertinente. En effet, sortir de sa zone de confort ne veut pas toujours dire que l’on ne veut pas faire quelque chose que l’on aime pas mais quelque chose qui peut nous effrayer. Bien souvent, une fois que l’on a réussi à sortir de cette zone on se rend compte que la chose en question n’était pas si effrayante et on peut même prendre goût à la dites chose. Merci. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *