affrontez l'anxiété et regardez la peur en face

 

L’anxiété ne vous quitte pas et comme tout le monde plus vous la laissez vous déstabiliser, plus elle prend de la place dans votre vie.

 

Découvrez la nature de l’anxiété et identifiez les différentes façons dont elle peut vous déstabiliser. Pour vaincre, la solution consiste à l’affronter plutôt que d’essayer de la dissimuler ou l’ignorer.

Comment adopter des attitudes anti-anxiété.

Vos pensées comptent beaucoup car ce sont elles qui influent grandement sur vos sentiments. Le simple fait d’être anxieux augmente la probabilité que des pensées génératrices d’anxiété vous viennent à l’esprit. Les pensées empreintes d’anxiété peuvent accroître les sentiments anxieux, créant un véritable cercle vicieux. Vous pouvez affronter seul vos peurs en adoptant les attitudes en suivant ces quelques conseils.

Considérer avec réalisme la probabilité que des évènements malheureux se produisent

Si vous souffrez d’un problème d’anxiété, vous passez probablement un temps considérable à penser aux malheurs susceptibles de vous arriver a vous ou vos proches. Plus vous focalisez sur les évènements et plus vous vous faites du soucis pour les malheurs “ qui risquent” de vous frapper, plus vous risquez de croire que vos prédictions pessimistes se réaliseront. ( la pensée négative).

Prouver de manière irréfutable que des malheurs ne vont pas arriver n’est pas si facile sans le concours d’une ou deux boules de cristal, mais vous pouvez admettre que vous avez tendance à surestimer la probabilité que les choses négatives se produisent.

Ajustez votre réflexion en conséquence pour contrebalancer cette tendance. Cela revient à faire du vélo avec le guidon tourné à gauche. Pour aller tout droit, vous devez tourner le guidon vers la droite sinon vous continuerez de virer à gauche. Si vous avez tendance à toujours imaginer le pire, remettez un coup de guidon dans vos pensées en partant du principe que tout va bien se passer.

Evitez donc les pensées extrêmes

Vous dire que les choses sont affreuses, horribles, terribles, ou que c’est la “fin du monde” ne fait qu’augmenter votre niveau d’anxiété. Gardez à l’esprit que peu de choses sont vraiment terribles. Je sais de quoi je parle sur le sujet, j’ai moi-même traversé la maladie sous différentes formes. Vous pourriez qualifier les évènements de “mauvais”, malheureux, désagréables, sans pour autant penser à la fin du monde.

Les pensées extrêmes entraînent  des réactions émotionnelles extrêmes. Lorsque vous qualifiez à tort un évènement d’horrible,vous vous infligez une anxiété démesurée à propos d’évènements désagréables mais non extrême tels qu’une petite gêne en public.

Si vos sensations physiques liées à l’anxiété vous inquiètent, vous envisagez peut-être de consulter votre médecin ou un psychologue ou psychothérapeute avant d’affronter vos peurs. Peut-être seront-ils en mesure de vous dire si accroitre délibérément votre anxiété a court terme afin de vous en débarrasser à long terme est sans danger pour vous. Rares sont les personnes à qui l’on conseille de ne pas affronter ses peurs.

Il est certains que l’anxiété est une expérience désagréable et parfois extrêmement perturbante. Cependant, considérer que votre anxiété est “intolérable” ou dire “ je ne peux pas la supporter” ne fait qu’accentuer la pression émotionnelle. rappelez-vous que l’anxiété est difficile à supporter mais pas insupportable.

Comment combattre l’anxiété

 

Il existe bien des moyens de combattre l’anxiété et comme je ne suis ni médecin, ni psychologue, voici ce que j’utilise comme moyen pour combattre l’anxiété. J’ai utilisé les mêmes outils lors de mes périodes de maladie.

Si vous essayez de contrôler votre anxiété cela peut vous rendre encore plus anxieux sur une période plus longue encore.

Vous me direz, mais alors que faire? La réponse est rien ou presque. Accepter et tolérer votre anxiété lorsque vous affrontez volontairement vos peurs est généralement le moyen le plus efficace de la faire passer rapidement et pour longtemps.

Testez-la. Imaginons qu’une situation source d’anxiété que vous avez l’habitude de fuir comme par exemple rester debout dans une pièce pleine de monde, ou monter dans un bus bondé de monde. L’exercice ici consisterai à vous rendre dans une salle pleine de monde, ou dans un bus bondé et laissez votre anxiété faire son œuvre. Ne faites rien pour l’arrêter,restez simplement là où vous êtes et ne faites rien d’autre que ressentir cette anxiété. Elle finira par diminuer.

Plus vous affronterez ces situations d’anxiété calmement en observant, plus elles disparaitront car vous observerez que finalement, il ne se passe rien d’extrême comme vous l’avez auparavant imaginé. Cela est à tester délibérément dans les situations redoutées jusqu’à ce que votre anxiété diminue. Ce processus est connu sous le nom d’exposition ou de désensibilisation. Il consiste à s’habituer à quelque chose, par exemple l’eau froide d’une piscine, appelé habituation. Le principe est d’attendre que votre anxiété diminue de moitié avant de mettre fin à l’exposition, généralement entre vingt minutes et une heure parfois plus.

Si vous affrontez régulièrement vos peurs, votre anxiété diminue plus rapidement à chaque exposition. Plus vous vous exposez meilleur sera le résultat.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn5

Pour vous remercier de votre lecture vous pouvez recevoir gratuitement mon guide Changez de vie pour “ENFIN” vivre heureux. Dites-moi juste à quelle adresse je dois vous envoyer le livre.

Je hais les spams,votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Articles récents

Sélection Développer son potentiel