sortez de la prison du mental1

Notre survie matérielle n’est pas notre seule forme de dépendance à la nature.

Cette dernière doit également nous indiquer le chemin du retour, la sortie de la prison du mental.

Nous nous sommes perdus dans l’action, la pensée, le souvenir, l’anticipation. Dans un labyrinthe complexe et un monde de problèmes. Nous avons oubliés ce que les plantes, la nature, les animaux savent encore. Nous avons oublié comment être calmes, nous-mêmes, être là où se trouve la vie, ici et maintenant.

Essayez de porter attention à un élément naturel.

En vous promenant, en vous reposant dans la nature, accordez-lui votre respect, votre présence entière. Regardez. Ecoutez. Voyez comme Chaque animal, chaque végétal est tout à fait lui-même. A la différence des humains, il ne s’est pas scindé. Comme sa vie ne dépend pas d’une image mentale de lui-même, il ne se soucie pas de la protéger ni de l’améliorer. Le cerf est lui-même, la jonquille est elle-même.

creez en vous de profondes racines

Soyez le Cerf, soyez la Jonquille, n’essayez pas de vous transformer en ce que les magazines, les médias essaient de vous dicter. En suivant ce modèle que l’on souhaite vous faire croire meilleur, gage d’une réussite. Soyez conscient que l’on essaie de vous faire participer à l’enrichissement de certaines personnes au détriment de l’humanité toute entière.

Voyez ces filles qui sont prêtes à mettre leur vie en péril juste pour essayer de rentrer dans le moule du mannequinat et qui finalement en devienne anorexique et parfois termine au bord du suicide… C’est violent, mais c’est une image qui peut se coller à tout ce que vous vivez au quotidien. Avoir, une plus grande maison, des vacances plus loin, plus chères, des vêtements derniers cris, les dernières technologies etc..

Pensez-vous vraiment que vous imposer de vivre une vie qui n’est pas la votre est bon pour votre bien-être, votre Karma? Non pas du tout.

Tout, dans la nature, est uni non seulement en soi, mais aussi à la totalité. Rien ne s’est retiré de la trame de l’univers en proclamant une existence séparée “ moi” et le reste de l’univers.

La contemplation de la nature peut vous libérer de ce “moi” le grand fauteur de troubles.

Cette pensée peut s’appliquer à toute chose. Essayez de faire la paix avec vous-même et de comprendre ce qui est bon pour vous et uniquement pour vous. C’est ainsi que vous deviendrez à votre tout ambassadeur, ambassadrice de l’Univers.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Pour vous remercier de votre lecture vous pouvez recevoir gratuitement mon guide Changez de vie pour “ENFIN” vivre heureux. Dites-moi juste à quelle adresse je dois vous envoyer le livre.

Je hais les spams,votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Articles récents

Sélection Développer son potentiel