vaincre ses peurs sources d'hésitation

L’hésitation ou le manque de décision masque souvent la peur.

Si vous remettez à plus tard une tâche c’est peut-être parce que vous avez peur d’échouer, de réussir, d’être mal à l’aise ou d’être rejeté. Le simple fait de percevoir cette peur peut vous aider à remédier à vos hésitations. Pour atteindre la racine de celles-ci, la clé est d’identifier ce qui se cache derrière et de choisir la stratégie pour venir à bout des vrais raisons.

Il existe de nombreuses stratégies pour vaincre vos hésitations (peur) mais pour l’heure, commencez par en déceler les raisons.

Je suis sur que vous vous dites ce genre de phrases “peut-être” pour justifier vos hésitations.

1- Je ne vois pas pourquoi je devrais faire cela.

2- Je ne suis pas vraiment capable de bien faire cela.

3- Je ne veux pas faire ça pour toi.

4- C’est trop difficile.

5- Je ne veux pas avoir l’air idiot.

Parfois, la peur se cachant derrière votre croyance source d’hésitations est facile à s’identifier. Si vous remettez les choses à plus tard en raison de votre perfectionnisme, vous craignez peut-être que l’on se moque de vous si vous ne réussissez pas complètement. “ Je ne m’y connais pas” peut supposer que vous savez pertinemment que vous pourriez demander de l’aide mais vous avez peur de le faire de peur de paraître idiot.

Que faites-vous quand vous hésitez à faire quelque chose?

Eh bien, souvent, vous êtes stressé, anxieux et le résultat obtenu est même parfois mauvais. Même si parfois en faisant les choses à la dernière minute, vous vous en sortez avec un résultat suffisamment bon qui vous prouve que votre stratégie d’hésitation est efficace, vous aurez même tendance à vous dire que vous vous épargnez des efforts ! Cependant, à chaque fois que vous hésitez, vous renforcez votre tendance à l’inaction. Vous évitez la tâche à exécuter au lieu de vous investir. Souvenez-vous comme je le disais dans des articles précédents, si vous souhaitez changer de vie, vivre autre chose, devenir riche, être en bonne santé, construire une vie de couple, vous devez passer à l’action. Attention pas d’actions inutiles, des actions planifiées vers un objectif SM@RT.

Voici trois questions très simples à vous poser régulièrement :

1- Actuellement, sur quel sujet ai-je des hésitations?

2- Quelle croyance concernant cette chose à faire m’empêche d’agir?

3- Quelle peur se cache derrière cette croyance?

Inscrivez vos réponses sur une feuille de papier, nous allons ensemble essayer d’identifier les peurs à surmonter.

Il faut identifier les peurs qui stimulent et celles qui paralysent.

La peur peut être votre amie quand elle vous pousse à agir. Pour certaines personnes, imaginer la honte de l’échec les aide à être meilleures qu’elles n’auraient jamais pensé être. Si vous êtes plus enclin à fuir ce que vous ne voulez pas plutôt qu’à aller vers ce que vous voulez, cela signifie que vous utilisez la peur pour vous pousser à agir. Par exemple, arrêter de manger du Fast-Food peut s’avérer difficile si vous vous focalisez uniquement sur les avantages en matière de santé. Pour renforcer votre motivation, vous pourriez penser plutôt aux conséquences négatives de la poursuite de manger du Fast-Food. Le déclic pourrait se produire si vos enfants vous supplient d’arrêter parce qu’ils ne veulent pas vous voir mourir.

Utiliser sa peur des conséquences comme l’exemple ci-dessus eut être néfaste à long terme et finalement vous causez d’autres problèmes. Les mécanismes de la culpabilité, de la peur et de la honte peuvent vous permettre à court terme de passer à l’action c’est un fait, mais les messages négatifs que vous vous adressez peuvent être plus dommageable à long terme. Donc prenez garde avec l’utilisation de la peur pour obtenir des résultats. Se focaliser sur ce que l’on veut vraiment dans la vie, plutôt que sur ce que vous ne souhaitez pas, est toujours la stratégie la plus efficace et la plus saine à long terme. “ Ce que l’on appelle, la pensée positive”

Connaître ses peurs peut faire disparaitre son pouvoir ou son emprise sur vous.

Nommer et couvrir de honte ses peurs est incroyablement libérateur. Si vous avez regardé la saga Harry Potter, je ne me souviens plus très bien quelle tome, mais pour vaincre la peur des élèves, le professeur utilise une méthode peu conventionnelle, il demande aux élèves de se concentrer leur attention sur ce qui les effraie le plus à ce moment cette chose apparait et aussitôt avec leur baguette utiliser la formule ‘’” Ridiculous” en transformant cette chose ne quelque chose de risible, la peur du serpent en un jouet a ressort dans une boîte une araignée avec des chaussures qui glissent sur le parquet etc.

C’est un peu de ça qu’il s’agit ici. Voici quelques-unes des plus courantes et leurs explications.

La peur d’échouer

La plupart des gens la connaissent au moins une fois dans leur vie et pour d’autres elle est quotidienne. Pour vous elle prouve “peut-être” que vous n’êtes pas assez bon. Nous apprécions tous bien le succès et les revers ont souvent des conséquences indésirables et nous apprécions tous bien mieux le succès. Ne pas être assez bon induit, que vous ne serez pas aimé; Pour vous attaquer à cette peur, adoptez toutes ou certaines des croyances suivantes:

1- je suis toujours suffisamment assez bon, même quand ce que je fais ne fonctionne pas.

2- je réussis toujours lorsque je fais mon possible, avec conviction

3- éviter l’échec signifie me barrer la route menant vers de nouveaux horizons que je n’aurais peut-être pas l’occasion de découvrir si je n’essuyez pas d’échecs.

N’oubliez pas, si vous avez peur d’échouer car vous craignez de laisser tomber les autres, alors dites-vous que pour apporter tout ce que vous pouvez à vous-même et à autrui, l’idéal est de commencer par s’aimer soi-même.

La peur d’être rejeté

La peur d’être rejeté est lié au profond désir que nous avons tous d’être appréciés et aimés par toutes les personnes qui nous entourent et que nous rencontrons. Le rejet fait inévitablement parti de la vie, acceptez-le. Vous ne pouvez pas être apprécié ni aimé de tous. Même si cela était possible, vous vous infligeriez un véritable supplice à le faire.  Vivez plus facilement “le rejet” en adoptant les attitudes suivantes :

1- Ce que les autres me font n’a rien d’une attaque personnelle. Ils ont leurs raisons et anxiétés qui les poussent à mal se comporter envers moi de temsp à autre.

2- Quand mes idées sont rejetées, je tire parti de plus d’informations sur ce qui ne va pas marcher et cela me rapproche de l’obtention d’un résulta positif, changez l’angle d’attaque de votre stratégie et non pas de votre objectif.

La peur d’être gêné

Vous évitez parfois de faire des choses car ne voulez pas paraître idiot ou vous exposer. Ne pas prendre la parole en réunion par peur d’être ridicule.Vous évitez de parler en public, aller à la piscine etc. Il est souvent plus facile de ne pas se faire remarquer pour éviter d’être gêné. Combattez votre peur d’être gêné à l’aide du dialogue intérieur suivant:

1- Tout le monde admire la personne qui a le courage de dire ce qu’elle pense, même si l’accord n’est pas unanime.

2- Que peut-il arriver au pire? Si je me ridiculise, cela rompt la glace et les autres se prennent de sympathie pour moi et surtout j’avance.

3- Il n’y a pas de questions stupides et je suis sur que la plupart de l’audience se pose la même question et espère avoir la réponse mais n’ose pas poser la question.

Pour terminer la peur de réussir

Oui, cette peur existe aussi même si elle semble bizarre. Tout le monde souhaite-t-il réussir? Souvent vous ne faites pas une chose dont vous vous savez capable car vous ne voulez pas vous retrouver isolé à cause de votre succès. Vous savez le fameux “faillot” à l’école. Exceller dans quelque chose peut paraître se couper du monde et vous vous sentez submergé par les attentes que les autres ont vis-à-vis de vous.

La peur de réussir s’avère souvent la plus difficile à déceler car elle semble empreinte de générosité et de désintéressement: ne te fais pas mousser, sois modeste, évite d’être fier, etc.  Vivez bien votre succès en ayant les pensées suivantes :

1- être sur la retenue n’aide pas les autres et ne fait que me nuire

2- je vais acquérir les capacités de gérer mon succès au fur et à mesure qu’il grandit

3- je peux être un modèle pour les autres et j’en tirerai bien plus de joie que de souffrance

4- je vaux la peine d’être connu.

Conclusion il faut minimiser l’importance de ses peurs.

Vous l’aurez donc compris et c’est là le plus difficile à faire ( mais c’est le seul moyen, et il n’est pas si difficile que ça) pour diminuer l’influence de la peur dans sa vie, il faut l’inviter à sa table et l’observer de près. Avec le temps, vous pouvez chasser la peur en vivant la réalité et non ce que votre imagination fait apparaître. En prenant confiance, vous commencerez à apprécier tous les bienfaits de vos initiatives, de vos prises de risques et de la confiance que vous vous accordez.

Essayer de percevoir la peur comme rien d ‘autres qu’une émotion puissante qui peut vous rendre service si vous laissez faire. Parfois la lutte, renforce ce que vous combattez. Donc pensez au film de Harry Potter et transformez vos peurs en quelque chose de risible et surtout une fois de plus passez à l’action. Parlez en public, accostez une personne qui vous attire et petit à petit vous vaincrez vos peurs les plus tenaces.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn8

Pour vous remercier de votre lecture vous pouvez recevoir gratuitement mon guide Changez de vie pour “ENFIN” vivre heureux. Dites-moi juste à quelle adresse je dois vous envoyer le livre.

Je hais les spams,votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Articles récents

Sélection Développer son potentiel