6 CLES POUR DEVENIR FORT MENTALEMENT

Vous allez forcément faire partie des personnes qui vont devenir fort mentalement. En tout cas, c’est l’un des aspects des personnes qui sont fortes mentalement.

Comment devenir fort mentalement ?

Vous savez ce que c’est mon objectif ? Mon objectif principal, l’objectif qu’il y a derrière tout le reste ? C’est tout simplement de vivre une vie où je suis enthousiaste !

Chaque matin je me lève pour accomplir ce que j’ai à accomplir, pour vivre les moments que j’ai à vivre. Franchement il y a quelque chose qui me rend vraiment profondément malheureux, c’est quand je vois des gens, quand je rencontre des gens ou quand je suis avec des gens et je vois justement au-delà de leur masque social, qu’ils sont en train de passer à côté. Et ça me fait d’autant plus mal que moi pendant longtemps j’ai été comme ça. Le but que j’ai avec cette chaine, c’est aussi de vraiment passer ce message, qu’on n’est pas obligé de subir sa vie, et qu’on peut aller au moins vers le chemin d’être enthousiasmé par sa vie, de créer la vie qu’on veut. Et pour faire ça, l’une des premières étapes ou en tout cas l’étape que je considère comme la plus importante c’est de changer son mindset, de changer son état d’esprit. Et si vous réussissez à changer votre état d’esprit, si vous devenez plus fort mentalement, vous êtes sur le bon chemin de créer la vie qui vous inspire, de créer la vie qui va vous enthousiasmer. Dans cette vidéo, je vais vous partager 6 clés qui vont vous permettre de devenir plus fort mentalement.

1. Accepter de se pardonner à soi-même ses erreurs du passé et aller de l’avant est la 1ère des clés qui fait l’énorme différence entre les gens qui sont forts mentalement et les gens qui sont faibles mentalement

La première des clés, la première chose qui fait une différence énorme entre les gens qui sont forts mentalement et les gens qui sont faibles mentalement. Et quand je dis faible mentalement, c’est-à-dire qu’ils n’arrivent à se tenir à ce qu’ils décident, on a l’impression qu’ils subissent leur vie, on a l’impression qu’ils sont écrasés par le poids de la vie, qu’ils n’arrivent pas à aller de l’avant justement. C’est précisément ça. La première clé, c’est que vous ne devez pas prêter attention à vos erreurs du passé.

J’adore le personnage de Frank Underwood dans la série House of Cards, bien sûr qu’il y a beaucoup de chose à dire, l’ensemble du personnage n’est pas quelqu’un de vraiment recommandable. Mais ce que j’aime beaucoup c’est sa faculté de leader et sa faculté à toujours dire ok, toujours prendre des risques, toujours aller de l’avant et surtout toujours être dans cette optique « mouve on ». C’est-à-dire, ok j’ai fait des erreurs, ok j’ai pris des risques, ok j’ai fait des choses, ça n’a pas fonctionné, ce n’est pas grave. On oublie tout ça et on passe à autre chose. On met un filtre, on oublie, on passe directement à autre chose. Et si, vous ne prêtez pas attention à vos erreurs du passé, si vous dites ok, j’ai pris des risques, j’ai testé des choses, j’ai fait des erreurs, je me suis trompé, mais c’est normal. Je n’y prête pas attention, je mets ça de côté, je passe à autre chose et je me concentre sur l’avenir, je mets mon focus, je mets mon attention sur l’avenir et non pas sur le passé. Vous allez forcément faire partie des personnes qui vont devenir fort mentalement. En tout cas, c’est l’un des aspects des personnes qui sont fortes mentalement. Et vous pouvez regarder autour de vous, faites le test, regardez un petit peu les gens qui ont l’air déprimés, les gens qui ont l’air tristes dans votre entourage proche ou moins proche, les gens qui ont l’air vraiment fatigués, les gens qui ont l’air assommés par le poids de la vie. Et vous pourrez le voir, tout le temps, c’est un fait, vous pourrez le constater, que ces gens-là ont un point en commun. C’est qu’ils vivent sans affres, ils vivent en regardant le rétroviseur, ils vivent en se concentrant sur le passé, ils vivent en se concentrant sur leurs erreurs, les erreurs qu’ils ont fait dans le passé, en vivant le présent et en créant leur futur par le filtre du passé. Oubliez vos erreurs, oubliez ce que vous avez fait, ce n’est pas grave, c’est bien de faire des erreurs et ne vous concentrez pas sur le passé, concentrez-vous sur l’avenir. Mettez un filtre entre les 2 et dites-vous quand vous pensez au passé, quand vous pensez d’une façon émotionnelle au passé, dites-vous j’oublie ça, je me concentre uniquement sur l’avenir.

2. Les gens qui sont fort mentalement ne se dévalorisent jamais

Deuxièmement, les gens qui sont fort mentalement ne se dévalorisent jamais. C’est-à-dire qu’ils sont conscient que la seule personne au final qui est là pour vous, c’est vous-même. Il n’y a personne d’autre qui va être là pour vous, qui va prendre soin de vous, qui va être gentille avec vous, si ce n’est vous-même. Si vous-même, vous ne le faites pas, n’attendez pas que les autres le fassent.

Il y a quelques jours pour vous situer, j’étais avec une amie, elle m’a dit, j’ai vraiment un nez très moche. Quand j’entends ça, ça me rappel tellement moi à certains moments et ça me fait tellement mal d’entendre ça. Et ce que j’ai voulu faire honnêtement, j’ai voulu la gifler sur le coup quand elle a dit ça. J’ai voulu la gifler quand j’ai entendu qu’elle disait, j’ai vraiment un nez qui est moche, parce que je sais à quel point c’est mauvais de dire ça, je sais à quel point ça rentre dans votre cerveau et ça baisse votre estime de vous. C’est tellement impactant de se dévaloriser, c’est tellement le contraire de ce qu’il faut faire. Alors, bien sûr je ne l’ai pas giflé parce que ce n’est pas dans mes valeurs, mais honnêtement je l’aurais fait. Si j’avais fait ça et si je giflais chaque personne qui se dévalorisais, ça serait une bonne chose au final, parce que ça impacterais négativement le fait de se dévaloriser. Je me dévalorise, ban ! Je prends une gifle. Du coup je ne me dévalorise plus, j’associe du négatif avec le fait de me dévaloriser et donc c’est le meilleur moyen. Je ne vous dis pas de vous gifler, je ne vous dis pas de gifler les autres, mais je prends simplement cet exemple pour vous dire que se dévaloriser, se dire je ne suis pas beau, je ne suis pas intelligent, je ne suis pas comme il faut, je ne suis pas social, je ne m’aime pas, toutes ces choses qui vont vous dévaloriser et qui vont vous amener au fait de ne pas vous aimer, c’est strictement l’inverse de ce qu’il faut faire. Vous devez être gentil avec vous, vous devez vous aimez, vous devez prendre ce chemin justement de vous accepter et vous aimer. Et la première des choses à ne pas faire, c’est de se dévaloriser.

3. Les gens qui sont forts mentalement parviennent à trouver une vision simple des choses

La troisième chose que font les gens qui sont forts mentalement, c’est qu’ils savent que les choses sont simples. Ils savent que les choses sont extrêmement simples. L’exemple que j’aime bien prendre et justement j’en ai parlé il y a quelque jours sur Facebook, c’est que, vous savez les processeurs d’ordinateur ils ne comprennent que 2 choses : 0 ou 1. C’est soit c’est 0, soit c’est 1. Et donc, quand vous voyez le langage d’un processeur, c’est des suites de 0 et de 1 qui s’enchainent. Et c’est pareil pour nous, c’est pareil dans notre vie, les choses sont simples.

Les gens qui sont faibles mentalement ont tendance à complexifier les choses, ont tendance à mettre en place plein de faux problèmes, une sorte de nuage énorme de choses qui complexifie encore les choses pour strictement rien. Alors que quand on réduit tout, quand on fait disparaitre ce nuage, quand on fait disparaitre cette illusion de faux problèmes, on s’aperçoit que les choses sont extrêmement simples. C’est toujours pareil, tout en revient toujours à 0 ou 1. Je le fais ou je ne le fais pas. Je fais ce choix ou je ne fais pas ce choix. Je fais le choix A ou je fais le choix B. C’est toujours pareil. Vous pouvez prendre tous les problèmes que vous pensez avoir dans la vie, toutes les choses pour lesquelles vous hésitez, toutes les choses pour lesquelles vous, vous demandez si vous allez le faire ou si vous n’allez pas le faire, c’est toujours pareil, ça en revient toujours à 0 ou 1. Et moi je vous le dis, je préfère largement quelqu’un qui va dire ok, je fais le choix de ne pas le faire ou même je fais le choix de ne pas vivre mes rêves, je fais le choix de rester dans la zone de zombification, d’être là-dedans et d’y rester pour le moment en tout cas. Je préfère largement quelqu’un comme ça, parce que ça va amener du positif pour la suite, parce que ça va amener de la souffrance et qu’au final, il va potentiellement changer. Plutôt que quelqu’un qui se dit, ah oui j’aimerai bien vivre ça, j’aimerai bien vivre mes rêves, j’aimerai bien faire ce choix là, mais je ne peux pas le faire parce qu’il y a ça, parce qu’il y a mon patron, ma femme, mes enfants… Toutes les excuses qu’on puisse trouver, alors que c’est faux. C’est je le fais ou je ne le fais pas. Je décide de le faire ou je décide de ne pas le faire.

Quand on comprends que les choses sont simples, quand on comprends que c’est toujours une question de 0 ou de 1, on… ça ne veut pas dire que ça va être facile à mettre en place, mais ça veut dire qu’au moins, on a le bon état d’esprit.

4. Les gens qui sont fort mentalement ne prêtent pas attention à ce que disent les autres .

Quatrièmement, les gens qui sont forts mentalement ne prêtent pas attention à l’avis des autres. Pourquoi ?

Premièrement parce que c’est une question de logique. Il y a 95 % des gens qui ne réussissent pas à faire ce qu’ils veulent. C’est-à-dire qu’il y a 95 % des gens qui sont là, qui ne vivent pas la vie qu’ils ont envie de vivre. Ils passent leurs journées, leurs quotidiens, leurs mois leurs années à faire des choses qui n’ont pas d’importance pour eux. Et parallèlement à ça, ils vont empêcher les autres de faire ce qui est important pour eux en les critiquant, en disant que ce n’est pas possible, en projetant toute leur projection sur eux. Donc la bonne logique veut tout simplement, quand il y a 95 %, donc l’ultra majorité des gens qui ne font pas ce qu’ils veulent, on ne va pas les écouter tout simplement. Ça c’est la première chose.

Et la deuxième chose, c’est pourquoi ne pas écouter les autres et c’est une phrase de Gary Vaynerchuk que j’adore, il dit : « Je ne me préoccupe pas de ce que les autres pensent de moi aujourd’hui, je me préoccupe de ce que les autres vont penser de moi le jour où je serais mort ». Vous voyez la différence entre les deux. C’est-à-dire est-ce qu’aujourd’hui vous n’allez pas faire les choses parce qu’il y a potentiellement une personne qui ne va pas vous amer ou vous critiquer pour ça. Et donc, du coup vous allez vous empêcher de vivre ce que vous avez à vire. Vous allez vous dire ok, peut-être que actuellement, les autres vont se dire ce n’est pas bien, mais moi je sais que c’est bien et je sais que je vais leur prouver. Et donc au final, le jour où je vais mourir, ce jour-là je pourrai être fier de moi. Parce que tout ce qui va rester c’est ce que vous aurez fait, l’impact que vous aurez eu, la trace que vous aurez laissé. Et peu importe quelle forme prend cette trace, peu importe que ce soir pour le monde, peu importe que ce soit pour votre famille, mais au final, c’est ça qui compte vraiment.

Donc, ne prêtez pas attention à ce que disent les autres, à ce que pensent les autres, à ce que les autres veulent projeter sur vous, suivez votre intuition et soyez suffisamment fort mentalement pour aller de l’avant et faire ce que vous pensez être bon.

5. Les gens qui sont forts mentalement ont le pouvoir de se concentrer sur ce qui a de l’importance.

Cinquièmement, le pouvoir du focus. Les gens qui sont forts mentalement ont le pouvoir de se concentrer sur ce qui a de l’importance. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire qu’en fait, notre cerveau choisit volontairement, ou involontairement d’éclairer une certaine partie des choses.

Et si je choisi de me concentrer sur ce qui ne va pas, sur les choses qui ne dépendent pas de moi, sur les choses où je n’ai pas le contrôle, sur les problèmes d’une façon générale, c’est quelque chose d’extrêmement limitant. C’est très, très limitant et ça me met dans une condition de passager de ma vie, ça me met dans une condition où je n’ai pas le pouvoir sur les choses. Voir ça, de cette façon-là, se concentrer sur les choses, sur lesquelles on n’a pas le contrôle, c’est une mauvaise chose. C’est quelque chose qui ne va pas vous permettre d’arriver là où vous voulez. Alors que si vous régissez sur les gens qui sont forts mentalement, si vous, vous dites ok, je vais me concentrer sur là où j’ai le contrôle, sur ce que je peux faire. Bien sûr qu’il y a plein d’éléments dans une situation ou dans un choix, où vous n’avez pas le contrôle, vous n’avez pas le contrôle dessus. Et des fois, c’est la majorité des choses sur lesquelles vous n’avez pas le contrôle. Ça peut être votre mari, votre femme qui décide de vous quitter. Ou même vous qui décidez de le quitter. Il y a plein de choses sur lesquelles vous n’allez pas avoir le contrôle. Vous n’avez pas le contrôle sur sa réaction, vous n’avez pas le contrôle sur la réaction des autres, bref il y a plein d’éléments sur lesquels vous n’avez pas le contrôle. Mais en revanche, vous avez toujours le contrôle sur ce sur quoi vous décidez de vous concentrer et sur vos actions. Même quand c’est la tempête vous pouvez vous dire ok, je vais me concentrer sur cette chose-là, je vais me concentrer sur cet objectif-là, et je vais le faire à fond, je vais me donner à fond. Et là-dessus, j’ai le contrôle. J’ai donné cet exemple là, ça peut être plein, plein d’autres choses.

Vous avez le contrôle sur là où vous mettez votre attention et vous avez le contrôle sur les actions que vous allez prendre par rapport à ça, pour aller justement vers cet objectif. Donc, n’oubliez jamais ça. Ça c’est une des armes principales des gens qui sont fort mentalement. On peut complètement oublier toutes les choses sur lesquelles on n’a pas le contrôle, toutes les choses sur lesquelles de toute façon on ne peut rien faire, et on peut se concentrer, mettre notre attention, mettre notre focus sur les choses, sur lesquelles on va pouvoir prendre les actions et avoir un impact. Et ça, ça fait une énorme différence.

Vraiment les choses essentielles que je vous ai dites dans cette vidéo, c’est se concentrer sur le futur et non pas sur le passé, aller de l’avant. Et ça aussi, c’est-à-dire, mettre son attention sur, éclairer vraiment les endroits où on peut faire quelque chose.

6. Les gens qui sont forts mentalement se concentrent sur le long terme.

Et enfin sixièmement, les gens qui sont forts mentalement se concentrent sur le long terme. C’est un petit peu lié avec ce que je vous ai dit avant, mais je voudrais prendre un exemple que j’ai vécu, c’est le fait que, à un moment donné quand j’ai arrêté mes études en droits, je me suis dit ok, c’est vrai que là, mes études se passent bien, faire du droit c’est class de réussir à faire ça. Et j’aurais pu me dire ok, je sais que ma famille, mes parents, en tout cas mon père, vont être fier de moi si je fais ça, ça va être approuvé par la société et tout.

Bien sûr que sur le court terme c’était cool. C’était cool et c’était plus sympa, c’était plus confortable pour moi plutôt que de dire, du jour au lendemain, ok j’arrête tout. Pourquoi tu arrêtes tout, tu es en train de réussir. Tu t’en vas à l’étranger ? Oui je pars à l’étranger. Tu vas faire quoi ? Je ne sais pas ce que je vais faire ou alors je vais me lancer dans un projet musical. Les gens vont dire, il est fou ou quoi, qu’est-ce qu’il fait, il est en train de rater sa vie.

Bien sûr ça aurait été plus confortable de prendre l’autre solution. Mais sur le long terme, qu’est-ce qui se serait passé ? Je m’en serais voulu, je me serais moins aimé d’avoir fait ça, je me serais dit, tu n’as pas le droit de faire ça. Et ça aurait dégradé mes relations aussi avec mes autres. Mes relations par exemple avec mon père, parce que je lui en aurais voulu, je me serais dit, il m’a empêché de faire ça, quelque part, s’il n’avait pas été là, je l’aurais fait, et là, il m’a empêché de faire ça. Donc ça aurait dégradé mes relations sur le long terme. Même si sur le court terme, ça aurait été plus confortable, au final sur le long terme, ça aurait eu un impact extrêmement négatif. Et souvent c’est les questions que j’ai : j’ai peur de mes parents pensent ça, j’ai des enfants et j’ai peur que si je fais ça, je consacre moins de temps à mes enfants ou alors mes enfants m’en veuillent.

Moi je crois que des fois, et c’est vraiment quelque chose que je pense au plus profond de moi, il faut avoir la force mentale de savoir qu’on prend la bonne décision et que les autres autour ne le comprennent pas pour le moment. C’est-à-dire vos parents, votre femme, votre mari, vos enfants parfois sur le coup ne le comprennent et parfois peut-être ils vous en veulent sur le coup.

Peut-être sur le coup ils se disent, ce n’est pas quelqu’un de bien. Mais que vous, dans votre fort intérieur, vous savez que sur le long terme, ça va apporter quelque chose, sur le long terme ça va apporter du positif. Et il faut être prêt, oui effectivement des fois, et c’est une des grande qualité des gens qui sont forts mentalement, à être pointé du doigt, à ce que les autres gens ne comprennent pas sur le court terme, pour avoir du positif et pour qu’au final sur le long terme, on se dise waouh, il a bien fait de faire ça.

Mais ça le truc c’est qu’il faut avoir la force de le faire et qu’on ne peut le voir que sur le long terme. Donc, soyez suffisamment fort pour parfois savoir prendre la décision qui est juste, en tout cas qui vous semble juste, qui semble coller à votre intuition. Vous savez qu’elle va amener du positif, même si sur le court terme, il va y avoir des forces qui vont s’opposer à vous.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez accéder encore pour quelque jour au pack « Mindset », en cliquant sur le lien dans la description. Dans ce pack, il y a 3 formations : La formation mindset, la formation autodiscipline et la formation rituelle. Donc là, ça va être uniquement du concret, uniquement sur 2 points : comment modifier sa façon de voir les choses, comment modifier son état d’esprit, comment être flexible au niveau de l’état d’esprit pour justement mettre en place les états d’esprits qui fonctionnent. ; et comment renforcer sa force mentale pour pouvoir être capable de gérer quand on est un petit peu des fois dans des moments de tempête émotionnelle. Donc encore une fois ça sera très concret, ça va être des exercices à appliquer au quotidien, des rituels à mettre en place dans votre quotidien parce que tout passe par le quotidien. On peut faire autant de chose qu’on veut, on peut acquérir autant de connaissances qu’on veut, si on ne se met pas à mettre des petits éléments, si on ne met pas en place des petits éléments dans son quotidien, il n’y a rien qui se passe. C’est exactement ça qu’on fera avec ces 3 formations. Vous pouvez accéder à tout le détail avec le lien dans la description ou sur la fiche. Passez à l’action chaque jour : https://www.youtube.com/watch?v=fS0IAceVf5o