COMMENT DEVENIR UNE FEMME CHARISMATIQUE

Alex : Comment avoir du charisme au féminin ? Bonjour à toutes et à tous, et bienvenu dans cette minute coaching. Je suis Alex Cormont et je suis avec Stéphanie Renier. Bonjour Steph

Stéphanie : Bonjour Alex

Alex : S’il y avait une définition du charisme, ce serait toi franchement. L’énergie, le franc parlé, la communication, tu maitrises à fond. Steph, en off, on parlait un petit peu de ces conférences que tu organises devant des centaines de personnes, et moi j’avais juste une question en réalité : comment tu trouves cette énergie ? Comment tu as confiance en toi pour être sur scène ? Est-ce qu’il y a quelque chose qui t’es arrivé dans ton enfance où t’as eu confiance ? Comment tu es arrivée à développer ton charisme ?

Stéphanie : C’est vrai que je suis quelqu’un de nature plutôt joviale, et on me dit souvent, extraverti. Après, ce n’est pas forcément quelque chose d’aisé, ce n’est absolument pas naturel de faire ça. Néanmoins comment j’arrive à transmettre un peu d’énergie de soi ? C’est parce qu’en fait je parle de ce que j’aime faire, je parle avec passion, j’essaye de parler avec le cœur. Et tu l’as dit, je suis quelqu’un de très cash, j’essaye de ne pas censurer ça, de ne pas être une autre personne. Parce qu’au début j’essayais de parler avec des mots… Ce n’était pas moi

Alex : Tu jouais en fait une espèce de rôle

Stéphanie : Oui.

Alex : D’accord

Stéphanie : Donc, je m’assume.

Alex : En fait pour toi le charisme ça a été : un de s’assumer

Stéphanie : Oui

Alex : Mais est-ce que tu as déjà fait un travail sur toi, par exemple d’aller faire des cours de théâtre ? Comment tu as travaillé ton estime de toi ?

Stéphanie : Je n’ai pas pris de cours de théâtre. En revanche, ce que je fais, j’ai petit rituel, je ne m’en suis pas rendu compte, mais maintenant c’est devenu un rituel ; c’est que quand je sais que je vais devoir intervenir devant des centaines de fans, je prends soin de la tenue que je vais choisir. Parce qu’en fait, nous les femmes, en tout cas pour moi, des fois on se sent canon dans une paire de chaussure, tout le monde s’en fiche, mais vous, vous, vous sentez trop wonder woman dans la paire de chaussure.

Alex : Dites-nous dans les commentaires si c’est ça.

Stéphanie : Non mais voilà, la paire de chaussure, vous avez l’impression que vous êtes comme dans les films. La robe, ce genre de détails qui peuvent paraitre complètement anodin, mais qui fait qu’on a remis une armure.

Alex : Première étape… parce que moi je parle souvent du look pour s’accepter tel que l’on est. Donc, on pourrait penser à cette situation-là. Mais du coup, pour être capable de ne pas perdre le contrôle, ne pas stresser, ne pas perdre le contrôle de ses émotions, est-ce que tu as travaillé dessus ou c’est plutôt inné ?

Stéphanie : Ce n’est pas inné, c’est quelque chose qui se travail il faut le dire. C’est la préparation. On ne va pas se mentir, c’est quand même de la préparation. Je n’arrive pas comme ça le matin : wouhou qu’est-ce que je vais raconter. Généralement j’essaye de demander quel est le thème de la conférence, je vais demander quelle énergie on veut que je transmette. Et du coup je vais essayer d’aller chercher des anecdotes, des choses comme ça à préparer. Et j’essaye de préparer le fil conducteur. Et puis après je vais faire une espèce de projection, donc je me visualise en train de faire l’évènement dans ma tête.

Alex : Il y a des personnes qui ne savent pas ce qu’est la visualisation. Je pense qu’elle est très personnelle aussi, la mienne ne va pas être la tienne. Parle-moi un petit peu de ton procédé de visualisation. 

Stéphanie : Moi c’est très bête. Généralement je suis dans ma chambre, j’ai un miroir en pied et je me regarde et puis je marche comme ça, je fais mes trucs, je parle à voix haute et j’essaye de voir l’intensité, j’essaye de voir le son de ma voix. Donc, je le fais plusieurs fois, quelques jours avant l’évènement. Ça me permet en fait de voir le rythme aussi. Parce que pour moi, le rythme de la voix, c’est un petit peu comme une espèce de musique. C’est comme ça que je me visualise. Ce n’est pas juste dans la tête, c’est aussi vraiment très concret dans la préparation de, quel mots, qu’est-ce qui sonne, qu’est-ce qui est impactant. Des fois on se dit waouh j’ai dit ça, c’était bien ça. Et je note.

Alex : Effectivement. Moi c’est vraiment, juste réécouter cette partie-là. Parce que je pense que c’est la visualisation, qui est procédé personnel, en fait c’est ce qui nous permet de nous répéter. C’est par la répétition qu’on arrive à avoir confiance en soi, se sentir bien dans sa peau, dans son corps en tant qu’entrepreneur, conférencier, etc. Donc vraiment réécoutez cette partie-là parce que je pense que c’est hyper important. Ça a l’air tout bête, mais quand on le fait, ça marche vraiment.

Stéphanie : Oui ça fonctionne. Des fois effectivement, on a fait des répétitions, et puis ce qu’on va donner est complètement différent, mais ce n’est pas grave parce qu’en fait, on est dans un cadre où on a déjà préparé. On n’est pas en terrain complètement inconnu. On est dans quelque chose qui nous parle. Moi je regarde aussi le lieu, si je sais dans quel lieu je vais intervenir. Je vais regarder des photos, parce qu’on n’a pas toujours la possibilité de voir l’endroit où on va intervenir. Donc, je regarde, j’essaye de me visualiser dans tel décor, dans tel truc… Voilà, j’imagine, je pense. Je n’essaye pas de faire l’autruche en disant, j’ai une conférence dans 3 semaines, je n’apprends pas, on verra bien ce qui se passe ce jour-là.

Alex : Manque de charisme et manque de confiance effectivement.

Stéphanie : Voilà

Alex : Du coup, c’est super important, je pense pour vous également qui regardez cette vidéo, de bien vous challenger, de bien suivre vos envies, de vous y préparer.  Et c’est que vous pouvez être beaucoup plus charismatique quand vous travaillez. Finalement c’est un travail sur soi et au quotidien

Stéphanie : C’est ça

Alex : Est-ce que tu as une personne, une référence, une femme, un homme peut-être, mais quelqu’un que tu tiens en référence, tu te dis, j’aimerai bien… Pas lui ressembler. Mais j’aimerai bien avoir un impact peut-être comme cette personne-là, toucher autant de personnes ? On a discuté un peu en off, on a parlé d’Oprah Winfrey 

Stéphanie : Ouais Oprah, mais c’est une licorne cette fille. 

Alex : Ouais elle est intouchable. Mais est-ce qu’il y a quand même quelqu’un qui t’a inspiré ou pas ? Ça peut être moi, ça peut être quelqu’un d’autre…

Stéphanie : Chez les entrepreneurs c’est quand même un petit peu, Marie Forleo. Dans le genre. Parce que j’adore voir ses live, c’est un plaisir de la voir vendre. Parce qu’elle vend, sans vendre.

Alex : Oui, elle est juste naturellement forte.

Stéphanie : Et de voir ses petites capsule vidéo, c’est une femme toujours nickelle, elle a toujours des tenues de ouf, tout le monde s’en fou mais moi en tant que femme je regarde. Même la déco de chez elle, elle change la déco de son salon. C’est du détail, mais moi j’aime bien. Donc, Marie Forleo en tant qu’entrepreneur, ouais, c’est « the best »

Alex : Cool. Merci beaucoup en tout cas. Si vous avez des questions, si vous voulez travailler votre charisme au quotidien, vous pouvez aller voir qui est Marie Forleo. C’est une entrepreneure aux USA qui est vraiment dans le développement personnel, même plus que ça, aussi un peu spirituel. Elle a une touche de spiritualité qui est vraiment appréciable. Et allez voir la Marie Forleo française, stephanierenier.com. Je vous mettrai tous les liens, juste en dessous. Instagram aussi où tu es quand même assez présente…

Stéphanie : Instagram, Facebook.

Alex : Ok, cool. N’hésitez pas, bombardez là de commentaires, je serais là également. Mettez un petit pouce bleu, abonnez-vous à cette chaine YouTube, on a créé quelque chose de grand tous ensemble. Et je vous dis à très bientôt pour une prochaine minute coaching. Merci beaucoup Steph

Stéphanie : C’est moi

Alex : A bientôt.