Archives de l’auteur : Accomplir son destin

COMMENT DEVENIR UNE FEMME CHARISMATIQUE

Alex : Comment avoir du charisme au féminin ? Bonjour à toutes et à tous, et bienvenu dans cette minute coaching. Je suis Alex Cormont et je suis avec Stéphanie Renier. Bonjour Steph

Stéphanie : Bonjour Alex

Alex : S’il y avait une définition du charisme, ce serait toi franchement. L’énergie, le franc parlé, la communication, tu maitrises à fond. Steph, en off, on parlait un petit peu de ces conférences que tu organises devant des centaines de personnes, et moi j’avais juste une question en réalité : comment tu trouves cette énergie ? Comment tu as confiance en toi pour être sur scène ? Est-ce qu’il y a quelque chose qui t’es arrivé dans ton enfance où t’as eu confiance ? Comment tu es arrivée à développer ton charisme ?

Stéphanie : C’est vrai que je suis quelqu’un de nature plutôt joviale, et on me dit souvent, extraverti. Après, ce n’est pas forcément quelque chose d’aisé, ce n’est absolument pas naturel de faire ça. Néanmoins comment j’arrive à transmettre un peu d’énergie de soi ? C’est parce qu’en fait je parle de ce que j’aime faire, je parle avec passion, j’essaye de parler avec le cœur. Et tu l’as dit, je suis quelqu’un de très cash, j’essaye de ne pas censurer ça, de ne pas être une autre personne. Parce qu’au début j’essayais de parler avec des mots… Ce n’était pas moi

Alex : Tu jouais en fait une espèce de rôle

Stéphanie : Oui.

Alex : D’accord

Stéphanie : Donc, je m’assume.

Alex : En fait pour toi le charisme ça a été : un de s’assumer

Stéphanie : Oui

Alex : Mais est-ce que tu as déjà fait un travail sur toi, par exemple d’aller faire des cours de théâtre ? Comment tu as travaillé ton estime de toi ?

Stéphanie : Je n’ai pas pris de cours de théâtre. En revanche, ce que je fais, j’ai petit rituel, je ne m’en suis pas rendu compte, mais maintenant c’est devenu un rituel ; c’est que quand je sais que je vais devoir intervenir devant des centaines de fans, je prends soin de la tenue que je vais choisir. Parce qu’en fait, nous les femmes, en tout cas pour moi, des fois on se sent canon dans une paire de chaussure, tout le monde s’en fiche, mais vous, vous, vous sentez trop wonder woman dans la paire de chaussure.

Alex : Dites-nous dans les commentaires si c’est ça.

Stéphanie : Non mais voilà, la paire de chaussure, vous avez l’impression que vous êtes comme dans les films. La robe, ce genre de détails qui peuvent paraitre complètement anodin, mais qui fait qu’on a remis une armure.

Alex : Première étape… parce que moi je parle souvent du look pour s’accepter tel que l’on est. Donc, on pourrait penser à cette situation-là. Mais du coup, pour être capable de ne pas perdre le contrôle, ne pas stresser, ne pas perdre le contrôle de ses émotions, est-ce que tu as travaillé dessus ou c’est plutôt inné ?

Stéphanie : Ce n’est pas inné, c’est quelque chose qui se travail il faut le dire. C’est la préparation. On ne va pas se mentir, c’est quand même de la préparation. Je n’arrive pas comme ça le matin : wouhou qu’est-ce que je vais raconter. Généralement j’essaye de demander quel est le thème de la conférence, je vais demander quelle énergie on veut que je transmette. Et du coup je vais essayer d’aller chercher des anecdotes, des choses comme ça à préparer. Et j’essaye de préparer le fil conducteur. Et puis après je vais faire une espèce de projection, donc je me visualise en train de faire l’évènement dans ma tête.

Alex : Il y a des personnes qui ne savent pas ce qu’est la visualisation. Je pense qu’elle est très personnelle aussi, la mienne ne va pas être la tienne. Parle-moi un petit peu de ton procédé de visualisation. 

Stéphanie : Moi c’est très bête. Généralement je suis dans ma chambre, j’ai un miroir en pied et je me regarde et puis je marche comme ça, je fais mes trucs, je parle à voix haute et j’essaye de voir l’intensité, j’essaye de voir le son de ma voix. Donc, je le fais plusieurs fois, quelques jours avant l’évènement. Ça me permet en fait de voir le rythme aussi. Parce que pour moi, le rythme de la voix, c’est un petit peu comme une espèce de musique. C’est comme ça que je me visualise. Ce n’est pas juste dans la tête, c’est aussi vraiment très concret dans la préparation de, quel mots, qu’est-ce qui sonne, qu’est-ce qui est impactant. Des fois on se dit waouh j’ai dit ça, c’était bien ça. Et je note.

Alex : Effectivement. Moi c’est vraiment, juste réécouter cette partie-là. Parce que je pense que c’est la visualisation, qui est procédé personnel, en fait c’est ce qui nous permet de nous répéter. C’est par la répétition qu’on arrive à avoir confiance en soi, se sentir bien dans sa peau, dans son corps en tant qu’entrepreneur, conférencier, etc. Donc vraiment réécoutez cette partie-là parce que je pense que c’est hyper important. Ça a l’air tout bête, mais quand on le fait, ça marche vraiment.

Stéphanie : Oui ça fonctionne. Des fois effectivement, on a fait des répétitions, et puis ce qu’on va donner est complètement différent, mais ce n’est pas grave parce qu’en fait, on est dans un cadre où on a déjà préparé. On n’est pas en terrain complètement inconnu. On est dans quelque chose qui nous parle. Moi je regarde aussi le lieu, si je sais dans quel lieu je vais intervenir. Je vais regarder des photos, parce qu’on n’a pas toujours la possibilité de voir l’endroit où on va intervenir. Donc, je regarde, j’essaye de me visualiser dans tel décor, dans tel truc… Voilà, j’imagine, je pense. Je n’essaye pas de faire l’autruche en disant, j’ai une conférence dans 3 semaines, je n’apprends pas, on verra bien ce qui se passe ce jour-là.

Alex : Manque de charisme et manque de confiance effectivement.

Stéphanie : Voilà

Alex : Du coup, c’est super important, je pense pour vous également qui regardez cette vidéo, de bien vous challenger, de bien suivre vos envies, de vous y préparer.  Et c’est que vous pouvez être beaucoup plus charismatique quand vous travaillez. Finalement c’est un travail sur soi et au quotidien

Stéphanie : C’est ça

Alex : Est-ce que tu as une personne, une référence, une femme, un homme peut-être, mais quelqu’un que tu tiens en référence, tu te dis, j’aimerai bien… Pas lui ressembler. Mais j’aimerai bien avoir un impact peut-être comme cette personne-là, toucher autant de personnes ? On a discuté un peu en off, on a parlé d’Oprah Winfrey 

Stéphanie : Ouais Oprah, mais c’est une licorne cette fille. 

Alex : Ouais elle est intouchable. Mais est-ce qu’il y a quand même quelqu’un qui t’a inspiré ou pas ? Ça peut être moi, ça peut être quelqu’un d’autre…

Stéphanie : Chez les entrepreneurs c’est quand même un petit peu, Marie Forleo. Dans le genre. Parce que j’adore voir ses live, c’est un plaisir de la voir vendre. Parce qu’elle vend, sans vendre.

Alex : Oui, elle est juste naturellement forte.

Stéphanie : Et de voir ses petites capsule vidéo, c’est une femme toujours nickelle, elle a toujours des tenues de ouf, tout le monde s’en fou mais moi en tant que femme je regarde. Même la déco de chez elle, elle change la déco de son salon. C’est du détail, mais moi j’aime bien. Donc, Marie Forleo en tant qu’entrepreneur, ouais, c’est « the best »

Alex : Cool. Merci beaucoup en tout cas. Si vous avez des questions, si vous voulez travailler votre charisme au quotidien, vous pouvez aller voir qui est Marie Forleo. C’est une entrepreneure aux USA qui est vraiment dans le développement personnel, même plus que ça, aussi un peu spirituel. Elle a une touche de spiritualité qui est vraiment appréciable. Et allez voir la Marie Forleo française, stephanierenier.com. Je vous mettrai tous les liens, juste en dessous. Instagram aussi où tu es quand même assez présente…

Stéphanie : Instagram, Facebook.

Alex : Ok, cool. N’hésitez pas, bombardez là de commentaires, je serais là également. Mettez un petit pouce bleu, abonnez-vous à cette chaine YouTube, on a créé quelque chose de grand tous ensemble. Et je vous dis à très bientôt pour une prochaine minute coaching. Merci beaucoup Steph

Stéphanie : C’est moi

Alex : A bientôt.

COMMENT DEVENIR UNE FEMME FORTE ET INDEPENDANTE

Aujourd’hui, dans cette vidéo, je vais vous donner de nouvelles résolutions à prendre, qui m’ont beaucoup aidées, et qui j’espère, vous aideront aussi à votre tour. Nous allons sans plus tarder, passer au premier point.

  • Cultivez-vous

Il faut se cultiver madame. Cultivez-vous : lisez, apprenez, écoutez. Pour moi, être cultivé, c’est de connaitre beaucoup de choses sur différents sujets et différents domaines. Que ce soit littéraire, scientifique ou politique. Ce n’est pas une question de niveau scolaire, vu que le cerveau à une capacité étonnante. On plus de chance d’être cultivé en lisant des romans, en apprenant de nouvelles choses, en lisant des bouquins, des livres spécialisés. Il faut s’intéresser à tous les domaines. De la musique classique à l’astronomie, en passant par l’agriculture. Le plus important c’est d’apprendre.

  • Croyez en vous

La confiance en soi est plus que jamais, nécessaire dans notre monde actuel. C’est pourquoi vous devez croire en vous et en vos capacités. Si vous avez du mal à réaliser les choses incroyables, commencez par les petites choses simples, qui vous permettront d’évoluer et d’acquérir une nouvelle expérience. Faites-vous de nouveaux amis, et continuez à vous cultiver pour augmenter votre assurance

  • Ayez un model

Il est important d’avoir un modèle. Il est mieux de se choisir quelqu’un de plus inspirant, que de se comparer à autrui, car, cela peut mener à la jalousie. Alors, il existe une multitude de femmes, fortes et indépendantes dont vous pourrez vous inspirer. Je vais vous citer quelques exemples : on a Karidjata Diallo de la Côte d’Ivoire, une entrepreneure ; on a notre maman Patience Dabany, la chanteuse gabonaise ; on a Omoyemi Akerele, qui nous vient du Nigeria, une pionnière de la mode et conseillère en image ; on a aussi Jeannine Mabunda qui nous vient de la République Démocratique du Congo, qui lutte contre les violences sexuelles. Alors, vous avez une grande liste non exhaustive de femmes fortes et indépendantes qui peuvent vous inspirer. Donc, n’hésitez pas, du moins, à en choisir.

  • Gérer son temps et ses priorités

Dans le monde actuel, il est obligatoire d’optimiser son organisation personnelle. C’est pourquoi, vous devez toujours mettre en avant vos besoins en faisant le tri entre l’urgent et l’important, afin de mieux maitriser son temps pour agir plus efficacement.

  • Se mettre aux services des autres

Se mettre au service des autres est difficile pour certains. Les gens pensent que rendre service, est une forme de charité que les gens forts donnent aux gens faibles ; que les gens en bonne santé donnent aux gens malades. Mais non. Pour moi, rendre service est un geste d’amour et de confiance. C’est aussi un geste de partage et de responsabilité. Alors, tous pour se mettre au service des autres.

En conclusion, apprenez de nouvelles choses, sortez entre copines, allez au resto, au ciné, bossez dur pour vos études, pour votre emploi, pour vos objectifs que vous soyez grosse ou maigre, grande ou courte, claire ou noire, la vie est la même pour tous, ne baissez jamais les bras. Alors mesdames, si la vidéo vous a plu, merci de Liker, de commenter et de partager à tous vos amis, vos copines, vos sœurs, vos tantes, vos grandes sœurs, vos petites sœurs, à toutes les dames qui vont être intéressées par ce sujet. Merci infiniment et on se retrouve la semaine prochaine pour une nouvelle vidéo. Bye, bye .

10 SIGNES QUE VOUS ETES UNE FEMME FORTE ET UNIQUE EN SON GENRE

Les femmes fortes ont un impact incroyable sur notre vie et nous marquent à jamais. Les différents traits de caractères décrits dans cet article feront surement écho chez la femme forte que vous êtes… 

  • Vous avez un courage sans égal

Quel que soit le défi qui se présente à vous, vous êtes prête à l’affronter, peu importe les conséquences. Vous savez aussi quand il est temps de passer à autre chose une fois que la situation ne vous offre plus aucun intérêt, chose qui exige énormément de courage. Il vous arrive d’avoir peur mais vous en faites abstraction et surmontez l’épreuve avec succès. Vous inspirez le respect et l’admiration.

  • Vous, vous aimez quoi qu’il advienne

Vous savez que vous avez fait des erreurs, que vous avez quelques défauts, mais cela ne vous empêche pas de vous aimer et d’aller de l’avant. L’amour de soi demande beaucoup d’efforts et de patience pour finalement devenir une femme forte et une source d’inspiration.

  • Vous ne dépendez de personne

Les femmes indépendantes ne comptent sur personne pour assurer leurs besoins financiers, émotionnels ou de bien-être. Parfois, votre soif d’indépendance vous fait peur mais ne vous arrête pas pour autant dans votre quête du succès. 

  • Vous êtes gentille et compatissante

On doit à mère Teresa cette phrase pleine de bon sens : « Les bonnes paroles peuvent être brèves et faciles à dire, mais leur écho est véritablement éternel ». Pour vous, la gentillesse n’est pas une faiblesse, c’est un élément nécessaire qui vous permet de créer des connexions émotionnelles avec votre prochain.

  • Vous suivez toujours votre intuition

Vous êtes la seule voix que vous écoutez. Vous suivez votre instinct parce que personne ne vous connait mieux que vous-même. Vous avez appris à faire la part des choses en mêlant raison et intuition.

  • Les autres vous voient comme un exemple à suivre

Les gens vous respectent énormément. Ils admirent votre belle personnalité, votre attitude et surtout la manière dont vous traitez les autres. Ils prennent votre avis en considération et vous demandent des conseils. Votre compagnie est agréable car vous respirez la sagesse, la force et le bonheur.

  • Vous n’avez besoin de personne pour être heureuse

Vous êtes maitresse de votre propre bonheur, vous le créez. En tant femme forte, vous ne laissez jamais ce que les autres pensent de vous, vous atteindre. Vous ne laissez pas non plus vos « démons intérieurs » gâcher votre existence.

  • Vous n’avez pas peur de dévoiler vos émotions

Vous assumez complètement vos idées et vos émotions. Vous savez que les garder secrètes n’est que source de misère. Vous n’avez aucun mal à exprimer vos sentiments et vous partagez le fond de votre pensée pour continuer à vivre paisiblement.

  • Vous croyez toujours en vous-même

Vous avez foi en vos capacités et votre potentiel. Vous savez que cette confiance est nécessaire pour atteindre vos objectifs.

  • Vous aimez vos proches d’un amour inconditionnel

Une étude a révélé que les zones du cerveau actives au cours du sentiment amoureux sont les mêmes que pour l’amour maternel. Cela veut dire que l’amour que vous a procuré votre maman quand vous étiez jeune est la base de celui que vous offrez actuellement aux autres.

Nous avons tous, au moins une femme forte dans notre entourage, il suffit d’ouvrir les yeux pour les reconnaitre. Elles nous inspirent et nous viennent en aide au quotidien.

COMMENT DEVENIR LA MEILLEURE VERSION DE SOI-MEME ?

Je vais te partager une astuce qui fonctionne à merveille.

=> CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER CE GUIDE QUI VOUS PARTAGE DES CONSEILS SIMPLES, CLAIRS ET EFFICACES POUR ENFIN RETROUVER CONFIANCE EN VOUS ET DEVENIR LA MEILLEURE VERSION DE VOUS-MEME !

Comment devenir la meilleure version de soi-même ? Je vais te partager une astuce qui fonctionne à merveille. Quand on cherche à s’améliorer, c’est parce qu’on sait, au fond de nous-même, qu’il y a des choses qu’on aimerait bien changer, il y a des comportements que l’on a, qu’on aimerait bien supprimer. Des manières de se comporter, on se dit mais, la meilleure version de moi-même ne se comporterai pas ainsi, je n’aurais pas exprimé cela, je n’aurais pas dit ceci, et je ne me serais surement pas comporté de cette manière-là, c’est juste parce que j’ai réagi. La plupart du temps, si tu te poses la question par rapport à un conflit auquel tu es confronté, par rapport à une situation bien spécifique qui te dérange, et que tu te poses cette question après avoir vécu cet évènement ; ai-je été la meilleure version de moi-même ? La réponse peut être non. Et la réponse sera toujours non, dès lors que tu as réagi à la situation, que tu n’as pas su prendre du recul par rapport à celle-ci, l’observer d’un point de vu externe, puis revenir dans l’instant présent, à cette situation. Et à ce moment-là, t’exprimer par rapport à celle-ci ou te comporter de manière bien spécifique. Mais tu as su prendre du recul avant de réagir au quart de tour.

Conseil pour devenir la meilleure version de soi même

Donc, l’astuce, elle est très simple. Pour vraiment devenir la meilleure version de toi-même, sur tous les aspects de la vie, il va y avoir à des moments donné, que ça soit sur un aspect personnel, professionnel ou relationnel, quelque chose qu’une personne va te dire ou faire qui va créer une certaine émotion en toi. Je suis sûr que tu vois de quoi je parle. Une personne t’a fait un reproche ; une personne t’a dit de refaire quelque chose que tu as déjà fait précédemment et que tu n’aimes pas faire ; ça bouillonne en toi. A ce moment réalise que oui, tu n’es pas parfait. Et cela est normal. C’est mon cas, on est dans la même team, la team des imparfaits, alléluia. Mais à ce moment-là, que tu ressens cette émotion, cette sensation désagréable, prend du recul, ne réagis pas, ne parle pas, ne fais pas quoi que ce soit, juste, respire et observe. Une fois que tu as réussi à calmer ton rythme cardiaque, que tu as réussi à accepter pleinement cette émotion qui est venue en toi parce que tu as réagi par rapport à ce que cette personne t’a dit ou t’a faite. A ce moment-là, une fois que tu as pleinement observé la situation, que tu arrives à garder ton calme, à réaliser que ce n’est pas la peine de s’énerver, je n’ai qu’une vie, pourquoi devrais-je m’énerver ? Autant prendre les choses telles qu’elles viennent. Si ça crée l’émotion négative, je l’accepte. Si ça crée une émotion positive, je l’accepte, ça c’est assez facile à faire. Mais je fais en sorte de faire avec ce qui se passe à l’intérieur de moi-même et de ne pas réagir en fonction de ce que je ressens, mais de réagir avec un esprit totalement neutre par rapport à la situation. Ne pas prendre parti par rapport à ce que je ressens ou par rapport à ce qu’une autre personne, une tierce personne a pu me dire par rapport à cette personne-là ou à cette situation-là. De ne pas prendre l’avis de qui que ce soit, d’être pleinement dans un état de neutralité, face à cette situation-là. Et à ce moment-là, je peux t’assurer que tu vas devenir la meilleure version de toi-même.

Ta meilleure version, est-ce qu’elle se serait comportée de cette manière-là ?

Cela ne te semble peut-être pas clair, mais quand tu être confronté à une situation bien spécifique, un évènement qui va te déranger et tu ne vas pas réagir, tu vas juste respirer, observer, et là tu vas exprimer certaines choses que tu n’aurais jamais exprimé, tu vas te comporter d’une certaine manière que tu ne te serais jamais comporté de cette manière-là. Juste parce que tu as su inspirer et expirer, ne pas réagir au quart de tour, comme si ton mental te contrôlait et que tu n’étais pas le maitre de tes propres pensées. Non. Dès lors que quelque chose te dérange, prend un instant. Une personne qui te parle, qui te dit des choses désagréables, laisse là parler, respire, juste dis, ok. Laisse là parler et accepte de ressentir ce qu’il se passe en toi. Parce que si tu ressens quelque chose de désagréable, en fonction de ce qu’une personne peut te dire, c’est que tu n’es pas encore la meilleure version de toi-même. Parce que tu réagis à cette identification que tu as, de cette idée et cette personne l’a contrôlé. Généralement c’est le cas. Tu as une manière de penser, tu es sur que cette chose fonctionne de cette manière-là, tu es sur qu’il faut faire cela pour obtenir tel résultat et une personne te dit l’opposé, elle te conforte à ta vérité et ton égo s’est identifié à cette manière de penser. Et là, intérieurement ça bouillonne, tu as envie de réagir. Mais ta meilleure version n’aurait pas réagi. Ta meilleure version aurait pris un instant pour observer, respirer, prendre du recul par rapport à la situation et à ce moment-là, dire à la personne, ok, ton point de vue est très intéressant, je te remercie infiniment de me l’avoir partagé, je vais le prendre en considération. C’est quand même mieux que de dire, ah mais non, mais tu as tort, non mais c’est n’importe quoi ce que tu racontes. Et de s’énerver en plus. Ta meilleure version, est-ce qu’elle se serait comportée de cette manière-là ? Certes l’énervement généralement influe dans l’aspect personnel, relationnel, dans l’aspect professionnel, c’est la même chose. Sauf que tu ne l’exprimes pas de la même manière, tu ne l’exprime pas verbalement vers la personne en disant, non mais tu me fais chier, tu ne racontes que des conneries, non mais il faut arrêter toi. Non, ta meilleure version ne dirait jamais ça. Et sur l’aspect professionnel, la plupart du temps les gens ne le disent pas comme ça. Ils quittent la situation où ça bouillonnait intérieurement, ils vont dans leur coin, et ils disent la même chose, mais mentalement, chose qui est pire, parce qu’il n’y a que toi qui l’entend. Oh mais cette personne, je la haïs, elle est horrible. Pourquoi ça ? Pourquoi tu haïs une personne ? Est-ce que la meilleure version de toi n’aime pas les gens ? Est-ce qu’elle les haït, du moins ? Ou est-ce qu’elle les accepte ? Ou est-ce qu’elle fait avec ? Ou est-ce qu’elle arrive à faire outre qu’un scénario désagréable ? Comment la meilleure version de toi-même se comporterait face à un conflit personnel, professionnel ? Comment la meilleure version de toi-même se comporterait ? Pose-toi cette question-là. Inspire, expire, observe la situation et pose-toi cette question-là. Comment la meilleure version de moi-même se comporterait par rapport à ce scénario bien précis ? Toi seule connais la réponse, mais je peux t’assurer d’une chose, elle n’aurait pas réagi. Elle aurait pleinement examinée la chose, elle l’aurait pleinement ressenti, transcendé cette émotion désagréable pour revenir dans un état de neutralité. Et là, à ce moment, elle se serait exprimée, en prenant pleinement l’avis de l’autre en considération.

=> CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER CE GUIDE QUI VOUS PARTAGE DES CONSEILS SIMPLES, CLAIRS ET EFFICACES POUR ENFIN RETROUVER CONFIANCE EN VOUS ET DEVENIR LA MEILLEURE VERSION DE VOUS-MEME !

Donner le meilleur de soi chaque jour

Donc j’espère que tu peux remettre tout ce que j’ai expliqué par rapport à une des situations que tu as pu expérimenter dans ton passé et une autre que tu t’apprêtes à expérimenter dans les jours à venir. Sur ce, prend soin de toi et n’oublie pas, chaque soir de te poser cette question : Ai-je été aujourd’hui la meilleure version de moi-même ? Si la réponse est oui, alléluia. Si la réponse est non, ce n’est pas grave, qu’est-ce que tu peux faire, pour faire en sorte que le lendemain, dès lors que tu vas te poser cette question-là à nouveau, tu puisses répondre oui. Sur ce, prends soin de toi, passe une excellente journée et à bientôt.

COMMENT ATTEINDRE SES OBJECTIFS

Je vais t’expliquer pourquoi, il y a un petit secret derrière l’atteinte de tout objectifs.

=> Cliquez ici pour télécharger le guide 5 actions à mettre en place pour être efficace, ce guide vous permet ainsi d’atteindre vos objectif en vous apprenant à faire plus en moins de temps

Comment atteindre ses objectifs en 2019. On va essayer de ne pas reproduire le même scénario qui s’est passé en fin 2017 pour arriver en 2018, qui était de ouais, je faire ça, je vais arrêter de fumer, je vais arrêter de boire, je vais voyager, je vais quitter mon travail, je vais ouvrir ma boite. Au final, 2019 arrive et rien de tout ce que tu avais en tête ne s’est concrétisé. Tu avais la flemme et tu as procrastiné. Oui ça m’arrive également, mais pas sur les choses qui m’importent énormément. Je vais t’expliquer pourquoi, il y a un petit secret derrière.

Il est plus facile d’atteindre son objectif quand on le résume sous forme d’étape

=> Cliquez ici pour télécharger le guide 5 actions à mettre en place pour être efficace, ce guide vous permet ainsi d’atteindre vos objectif en vous apprenant à faire plus en moins de temps

Quand on a un objectif, surtout tout ce qui est matériel, tout ce qui va être physique, c’est bien de le décomposer, de le résumer sous forme d’étapes. C’est extrêmement utile. Parce qu’il y a ce projet, cette mission, cet objectif que tu t’es fixé. Et là, il y a toi. Il y a un gros gap entre toi et ce que tu veux, entre toi et ton nouveau toi, entre toi et ce que tu cherches à posséder, entre cette réalité de maintenant et ta vision de l’avenir. Il y a un gros gap entre les deux. Si tu te focalise uniquement sur ça, tu réalises que c’est infaisable. Du coup, tu reportes au lendemain. C’est pour cela que la plupart des gens qui ont de bonnes résolutions, cela reste de bonnes résolutions. Rien de tout ce qu’ils ont en tête ne se fait. L’année d’après, c’est le même principe. Ils voulaient arrêter de fumer, l’année d’après c’est le même principe, ils veulent aussi arrêter de fumer. L’année d’après, le même principe. Si tu penses toujours de la même manière, tu agiras toujours de la même manière. Et si tu agis toujours de la même manière, tu obtiendras toujours le même résultat, que tu as toujours obtenu. En changeant ta manière de voir les choses, tu vas changer les mouvements que ton corps va mettre en pratique. Et là les résultats qui vont découler par la suite ne seront pas les mêmes.

Avoir un objectif principal, c’est bien, c’est important. Mais encore plus important, c’est de voir là où tu es et de réaliser par rapport à là où tu es et là où tu veux aller, il y a les étapes. C’est comme, peut-être ça t’es déjà arrivé, je pense que ça arrive plus hommes de faire les trucs comme ça qu’aux femmes, c’est un kif qu’on a chez nous, sauter les marches. Une par une, là c’est marcher. Deux par deux, trois par trois, et après tu tentes quatre par quatre. Deux par deux, easy, on est d’accord là-dessus. Trois par trois ça se complique un peu, au bout d’un moment tu t’essouffles. Dès que tu tentes quatre par quatre, ça se complique. Et cinq, si tu tentes cinq, une fois ça peut fonctionner mais la deuxième, tu risques de te casser la gueule. Ça dépend de ta taille et de ton extension également. Il y a plein de facteurs qui sont pris en compte. Là où je veux en venir, c’est que sauter des étapes, parfois tu peux le faire, mais jamais trop. Là c’est ton objectif, là c’est toi. Si tu dis que, du jour au lendemain, tu vas réaliser cet objectif, tu vas te casser la gueule et au final tu ne l’auras pas réalisé. Par contre, si tu vois toutes les marches, toutes les étapes, tu peux soi les prendre une par une, chose que je te recommande, ou les prendre deux par deux ou trois par trois de temps en temps revenir à une par une. Parce que quand tu fais les choses, une chose après l’autre, ça te permet de comprendre l’intégralité du processus qui t’a permis d’accomplir cet objectif. Du coup quand tu vas accomplis un autre objectif, du moins quand tu vas aller le rechercher pour faire en sorte de l’accomplir, ça va être tout aussi facile, voir même lus facile. Parce que tu auras compris le processus qu’il faut mettre en pratique pour atteindre cet objectif que tu t’es fixé. Quand tu fais les choses, deux par deux, trois par trois, tu manques des étapes, peut-être tu n’en a pas pleinement besoin, et du coup tu vas aller plus vite, alléluia. Mais il y a des choses que tu n’as pas assimilées, des choses que tu n’as pas comprise qui pourraient te permettre plutard dans un autre projet d’accélérer le processus, tout en marchant tranquille, sans courir, sans t’essouffler, sans sauter et sans risquer de te casser la gueule dans le processus d’ascension vers cet objectif que tu t’es fixé.

Donc là est le secret pour atteindre tous tes objectifs, toutes les choses que tu veux faire. Une étape après l’autre. C’est bien d’avoir cet objectif, mais fais les choses une après l’autre. C’est bien d’avoir un objectif pour 2019, tout ce que tu veux faire pour 2019, mais ais un objectif pour chaque mois. Idéalement si tu as un gros projet, quelque chose que tu sais va prendre énormément de temps ; et justement c’est ça qui te fait peur, tu te dis est-ce que je vais pouvoir réussir à changer ma vie, de manière radicale en 2019, la réponse est oui. Mais 2019, comme chaque année, est composé de 12 mois. Et cet objectif que tu as pour 2019, il faut que tu le décomposes sous forme de mois. Sur chaque moi, il faut que tu vois que, ok en janvier j’ai réussi à faire telle étape, en février telle étape, en mars, avril, mai, juin, j’ai réussi à faire telle et telle chose qui me permettent de me rapprocher de cet objectif qui je sais, en décembre 2019 sera complété. Idéalement sur chaque mois, tu décomposes à la semaine. En cette semaine, j’ai accompli telle chose. Objectif de la semaine 1, objectif de la semaine 2, objectif de la semaine 3. Ça semble cliché, ça semble très simple, mais la plupart des gens ne le font pas. Comment veux-tu atteindre un objectif extrêmement valorisant pour toi, comment veux-tu changer les choses de manière conséquentes, comment veux-tu atteindre et réaliser tous tes rêves si tu n’es même pas capable de prendre un bout de papier et un stylo et de faire une liste de toutes chez choses qui sont nécessaires à toi de faire pour atteindre cet objectif ? C’est extrêmement utile de planifier, c’est extrêmement utile de mettre sur papier parce que tu as les idées plus claires sur ce qu’il faut faire, le nécessaire pour arriver à l’endroit où tu souhaites te trouver. Donc là, c’est extrêmement utile de décomposer tout et de le faire sur un bout de papier. Tu peux utiliser ton téléphone, mais là n’est pas le même principe, parce que quand tu écris, ça prend un peu plus de temps. Quand tu écris, tu utilises différents sens, le touché est bien plus présent et là ça devient intéressant, parce que ce que tu écris sur papier, tu l’écris en toi, parce que tu as fait le mouvement. Ça j’en fais une autre vidéo sur l’intérêt de l’écriture et en quoi ça te permet de reprogrammer ton subconscient également, parce que les mots tu les vois, tu les crées, tu les visualises et c’est toi qui les écris, manuellement. Et là ça fait toute la différence que quand tu le fais sur ton téléphone ou sur le PC. Ça peut aller plus vite, parfois ça peut être utile, mais quand tu vas planifier quelque chose de très important, utilise un papier et un stylo.

Donc, pour réaliser tous tes objectifs de 2019, c’est très simple, décompose le tout. Prends une feuille de papier, objectif de 2019 : Tu veux par exemple arrêter de fumer, arrêter l’alcool, rencontrer de nouvelles personnes, avoir ta société, quitter ce boulot, faire telle et telle chose, me lancer dans tel sport, me lancer dans telle activité. Parfois ce que tu veux faire, essaye de voir le temps qu’il faut, le temps que tu estimes être nécessaire pour accomplir cet objectif et place le tout dans ton année. Et je le répète, aussi dur que cela puisse être à absorber pour toi, si tu n’es pas capable de faire ce que je te dis, comment veux-tu être capable d’accomplir ces objectifs que tu as en tête. Parce qu’au final, juste mettre sur un bout de papier, tous les objectifs que tu avais en tête en 2017 pour 2018 que tu n’as pas écrit et pas réalisé. Je pense qu’ils sont nombreux, et même plus nombreux que ce que tu penses parce que la plupart tu les as oublié, parce que tu ne les as pas noté. Mais ton subconscient s’en souvient, c’est pour cela qu’il y a une insatisfaction permanente en nous-même. Parce qu’on sait qu’on est capable de réaliser toutes ces choses qu’on a en tête. Mais si on ne fournit pas les efforts nécessaires, elles ne vont pas le devenir. Et tu sais que tu es capable de le faire, tu sais que tu es capable de le réaliser, tu sais que tu es capable d’être fort mentalement, physique et émotionnelle de réaliser tous tes projets, mais tu ne les fais pas. Parce que tu ne veux pas fournir les efforts nécessaires, tu n’es pas prêt à sacrifier certaines heures de ton temps, tu n’es pas prêt à dire non à certaines choses pour dire oui à autre chose. Si tu n’es pas prêt à faire des sacrifices pour tes rêves, tes rêves deviendront le sacrifice. J’espère que celle-là, tu l’as assimilé. Si tu ne fais pas de sacrifice pour tes rêves, tes rêves deviendront le sacrifice. Sur ce, prends soin de toi, passe une bonne journée et à bientôt.

6 CLES POUR DEVENIR FORT MENTALEMENT

Vous allez forcément faire partie des personnes qui vont devenir fort mentalement. En tout cas, c’est l’un des aspects des personnes qui sont fortes mentalement.

Vous savez ce que c’est mon objectif ? Mon objectif principal, l’objectif qu’il y a derrière tout le reste ? C’est tout simplement de vivre une vie où je suis enthousiaste !

Comment devenir fort mentalement ?

Chaque matin je me lève pour accomplir ce que j’ai à accomplir, pour vivre les moments que j’ai à vivre. Franchement il y a quelque chose qui me rend vraiment profondément malheureux, c’est quand je vois des gens, quand je rencontre des gens ou quand je suis avec des gens et je vois justement au-delà de leur masque social, qu’ils sont en train de passer à côté. Et ça me fait d’autant plus mal que moi pendant longtemps j’ai été comme ça. Le but que j’ai avec cette chaine, c’est aussi de vraiment passer ce message, qu’on n’est pas obligé de subir sa vie, et qu’on peut aller au moins vers le chemin d’être enthousiasmé par sa vie, de créer la vie qu’on veut. Et pour faire ça, l’une des premières étapes ou en tout cas l’étape que je considère comme la plus importante c’est de changer son mindset, de changer son état d’esprit. Et si vous réussissez à changer votre état d’esprit, si vous devenez plus fort mentalement, vous êtes sur le bon chemin de créer la vie qui vous inspire, de créer la vie qui va vous enthousiasmer. Dans cette vidéo, je vais vous partager 6 clés qui vont vous permettre de devenir plus fort mentalement.

1. Accepter de se pardonner à soi-même ses erreurs du passé et aller de l’avant est la 1ère des clés qui fait l’énorme différence entre les gens qui sont forts mentalement et les gens qui sont faibles mentalement

La première des clés, la première chose qui fait une différence énorme entre les gens qui sont forts mentalement et les gens qui sont faibles mentalement. Et quand je dis faible mentalement, c’est-à-dire qu’ils n’arrivent à se tenir à ce qu’ils décident, on a l’impression qu’ils subissent leur vie, on a l’impression qu’ils sont écrasés par le poids de la vie, qu’ils n’arrivent pas à aller de l’avant justement. C’est précisément ça. La première clé, c’est que vous ne devez pas prêter attention à vos erreurs du passé.

J’adore le personnage de Frank Underwood dans la série House of Cards, bien sûr qu’il y a beaucoup de chose à dire, l’ensemble du personnage n’est pas quelqu’un de vraiment recommandable. Mais ce que j’aime beaucoup c’est sa faculté de leader et sa faculté à toujours dire ok, toujours prendre des risques, toujours aller de l’avant et surtout toujours être dans cette optique « mouve on ». C’est-à-dire, ok j’ai fait des erreurs, ok j’ai pris des risques, ok j’ai fait des choses, ça n’a pas fonctionné, ce n’est pas grave. On oublie tout ça et on passe à autre chose. On met un filtre, on oublie, on passe directement à autre chose. Et si, vous ne prêtez pas attention à vos erreurs du passé, si vous dites ok, j’ai pris des risques, j’ai testé des choses, j’ai fait des erreurs, je me suis trompé, mais c’est normal. Je n’y prête pas attention, je mets ça de côté, je passe à autre chose et je me concentre sur l’avenir, je mets mon focus, je mets mon attention sur l’avenir et non pas sur le passé. Vous allez forcément faire partie des personnes qui vont devenir fort mentalement. En tout cas, c’est l’un des aspects des personnes qui sont fortes mentalement. Et vous pouvez regarder autour de vous, faites le test, regardez un petit peu les gens qui ont l’air déprimés, les gens qui ont l’air tristes dans votre entourage proche ou moins proche, les gens qui ont l’air vraiment fatigués, les gens qui ont l’air assommés par le poids de la vie. Et vous pourrez le voir, tout le temps, c’est un fait, vous pourrez le constater, que ces gens-là ont un point en commun. C’est qu’ils vivent sans affres, ils vivent en regardant le rétroviseur, ils vivent en se concentrant sur le passé, ils vivent en se concentrant sur leurs erreurs, les erreurs qu’ils ont fait dans le passé, en vivant le présent et en créant leur futur par le filtre du passé. Oubliez vos erreurs, oubliez ce que vous avez fait, ce n’est pas grave, c’est bien de faire des erreurs et ne vous concentrez pas sur le passé, concentrez-vous sur l’avenir. Mettez un filtre entre les 2 et dites-vous quand vous pensez au passé, quand vous pensez d’une façon émotionnelle au passé, dites-vous j’oublie ça, je me concentre uniquement sur l’avenir.

2. Les gens qui sont fort mentalement ne se dévalorisent jamais

Deuxièmement, les gens qui sont fort mentalement ne se dévalorisent jamais. C’est-à-dire qu’ils sont conscient que la seule personne au final qui est là pour vous, c’est vous-même. Il n’y a personne d’autre qui va être là pour vous, qui va prendre soin de vous, qui va être gentille avec vous, si ce n’est vous-même. Si vous-même, vous ne le faites pas, n’attendez pas que les autres le fassent.

Il y a quelques jours pour vous situer, j’étais avec une amie, elle m’a dit, j’ai vraiment un nez très moche. Quand j’entends ça, ça me rappel tellement moi à certains moments et ça me fait tellement mal d’entendre ça. Et ce que j’ai voulu faire honnêtement, j’ai voulu la gifler sur le coup quand elle a dit ça. J’ai voulu la gifler quand j’ai entendu qu’elle disait, j’ai vraiment un nez qui est moche, parce que je sais à quel point c’est mauvais de dire ça, je sais à quel point ça rentre dans votre cerveau et ça baisse votre estime de vous. C’est tellement impactant de se dévaloriser, c’est tellement le contraire de ce qu’il faut faire. Alors, bien sûr je ne l’ai pas giflé parce que ce n’est pas dans mes valeurs, mais honnêtement je l’aurais fait. Si j’avais fait ça et si je giflais chaque personne qui se dévalorisais, ça serait une bonne chose au final, parce que ça impacterais négativement le fait de se dévaloriser. Je me dévalorise, ban ! Je prends une gifle. Du coup je ne me dévalorise plus, j’associe du négatif avec le fait de me dévaloriser et donc c’est le meilleur moyen. Je ne vous dis pas de vous gifler, je ne vous dis pas de gifler les autres, mais je prends simplement cet exemple pour vous dire que se dévaloriser, se dire je ne suis pas beau, je ne suis pas intelligent, je ne suis pas comme il faut, je ne suis pas social, je ne m’aime pas, toutes ces choses qui vont vous dévaloriser et qui vont vous amener au fait de ne pas vous aimer, c’est strictement l’inverse de ce qu’il faut faire. Vous devez être gentil avec vous, vous devez vous aimez, vous devez prendre ce chemin justement de vous accepter et vous aimer. Et la première des choses à ne pas faire, c’est de se dévaloriser.

3. Les gens qui sont forts mentalement parviennent à trouver une vision simple des choses

La troisième chose que font les gens qui sont forts mentalement, c’est qu’ils savent que les choses sont simples. Ils savent que les choses sont extrêmement simples. L’exemple que j’aime bien prendre et justement j’en ai parlé il y a quelque jours sur Facebook, c’est que, vous savez les processeurs d’ordinateur ils ne comprennent que 2 choses : 0 ou 1. C’est soit c’est 0, soit c’est 1. Et donc, quand vous voyez le langage d’un processeur, c’est des suites de 0 et de 1 qui s’enchainent. Et c’est pareil pour nous, c’est pareil dans notre vie, les choses sont simples.

Les gens qui sont faibles mentalement ont tendance à complexifier les choses, ont tendance à mettre en place plein de faux problèmes, une sorte de nuage énorme de choses qui complexifie encore les choses pour strictement rien. Alors que quand on réduit tout, quand on fait disparaitre ce nuage, quand on fait disparaitre cette illusion de faux problèmes, on s’aperçoit que les choses sont extrêmement simples. C’est toujours pareil, tout en revient toujours à 0 ou 1. Je le fais ou je ne le fais pas. Je fais ce choix ou je ne fais pas ce choix. Je fais le choix A ou je fais le choix B. C’est toujours pareil. Vous pouvez prendre tous les problèmes que vous pensez avoir dans la vie, toutes les choses pour lesquelles vous hésitez, toutes les choses pour lesquelles vous, vous demandez si vous allez le faire ou si vous n’allez pas le faire, c’est toujours pareil, ça en revient toujours à 0 ou 1. Et moi je vous le dis, je préfère largement quelqu’un qui va dire ok, je fais le choix de ne pas le faire ou même je fais le choix de ne pas vivre mes rêves, je fais le choix de rester dans la zone de zombification, d’être là-dedans et d’y rester pour le moment en tout cas. Je préfère largement quelqu’un comme ça, parce que ça va amener du positif pour la suite, parce que ça va amener de la souffrance et qu’au final, il va potentiellement changer. Plutôt que quelqu’un qui se dit, ah oui j’aimerai bien vivre ça, j’aimerai bien vivre mes rêves, j’aimerai bien faire ce choix là, mais je ne peux pas le faire parce qu’il y a ça, parce qu’il y a mon patron, ma femme, mes enfants… Toutes les excuses qu’on puisse trouver, alors que c’est faux. C’est je le fais ou je ne le fais pas. Je décide de le faire ou je décide de ne pas le faire.

Quand on comprends que les choses sont simples, quand on comprends que c’est toujours une question de 0 ou de 1, on… ça ne veut pas dire que ça va être facile à mettre en place, mais ça veut dire qu’au moins, on a le bon état d’esprit.

4. Les gens qui sont fort mentalement ne prêtent pas attention à ce que disent les autres .

Quatrièmement, les gens qui sont forts mentalement ne prêtent pas attention à l’avis des autres. Pourquoi ?

Premièrement parce que c’est une question de logique. Il y a 95 % des gens qui ne réussissent pas à faire ce qu’ils veulent. C’est-à-dire qu’il y a 95 % des gens qui sont là, qui ne vivent pas la vie qu’ils ont envie de vivre. Ils passent leurs journées, leurs quotidiens, leurs mois leurs années à faire des choses qui n’ont pas d’importance pour eux. Et parallèlement à ça, ils vont empêcher les autres de faire ce qui est important pour eux en les critiquant, en disant que ce n’est pas possible, en projetant toute leur projection sur eux. Donc la bonne logique veut tout simplement, quand il y a 95 %, donc l’ultra majorité des gens qui ne font pas ce qu’ils veulent, on ne va pas les écouter tout simplement. Ça c’est la première chose.

Et la deuxième chose, c’est pourquoi ne pas écouter les autres et c’est une phrase de Gary Vaynerchuk que j’adore, il dit : « Je ne me préoccupe pas de ce que les autres pensent de moi aujourd’hui, je me préoccupe de ce que les autres vont penser de moi le jour où je serais mort ». Vous voyez la différence entre les deux. C’est-à-dire est-ce qu’aujourd’hui vous n’allez pas faire les choses parce qu’il y a potentiellement une personne qui ne va pas vous amer ou vous critiquer pour ça. Et donc, du coup vous allez vous empêcher de vivre ce que vous avez à vire. Vous allez vous dire ok, peut-être que actuellement, les autres vont se dire ce n’est pas bien, mais moi je sais que c’est bien et je sais que je vais leur prouver. Et donc au final, le jour où je vais mourir, ce jour-là je pourrai être fier de moi. Parce que tout ce qui va rester c’est ce que vous aurez fait, l’impact que vous aurez eu, la trace que vous aurez laissé. Et peu importe quelle forme prend cette trace, peu importe que ce soir pour le monde, peu importe que ce soit pour votre famille, mais au final, c’est ça qui compte vraiment.

Donc, ne prêtez pas attention à ce que disent les autres, à ce que pensent les autres, à ce que les autres veulent projeter sur vous, suivez votre intuition et soyez suffisamment fort mentalement pour aller de l’avant et faire ce que vous pensez être bon.

5. Les gens qui sont forts mentalement ont le pouvoir de se concentrer sur ce qui a de l’importance.

Cinquièmement, le pouvoir du focus. Les gens qui sont forts mentalement ont le pouvoir de se concentrer sur ce qui a de l’importance. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire qu’en fait, notre cerveau choisit volontairement, ou involontairement d’éclairer une certaine partie des choses.

Et si je choisi de me concentrer sur ce qui ne va pas, sur les choses qui ne dépendent pas de moi, sur les choses où je n’ai pas le contrôle, sur les problèmes d’une façon générale, c’est quelque chose d’extrêmement limitant. C’est très, très limitant et ça me met dans une condition de passager de ma vie, ça me met dans une condition où je n’ai pas le pouvoir sur les choses. Voir ça, de cette façon-là, se concentrer sur les choses, sur lesquelles on n’a pas le contrôle, c’est une mauvaise chose. C’est quelque chose qui ne va pas vous permettre d’arriver là où vous voulez. Alors que si vous régissez sur les gens qui sont forts mentalement, si vous, vous dites ok, je vais me concentrer sur là où j’ai le contrôle, sur ce que je peux faire. Bien sûr qu’il y a plein d’éléments dans une situation ou dans un choix, où vous n’avez pas le contrôle, vous n’avez pas le contrôle dessus. Et des fois, c’est la majorité des choses sur lesquelles vous n’avez pas le contrôle. Ça peut être votre mari, votre femme qui décide de vous quitter. Ou même vous qui décidez de le quitter. Il y a plein de choses sur lesquelles vous n’allez pas avoir le contrôle. Vous n’avez pas le contrôle sur sa réaction, vous n’avez pas le contrôle sur la réaction des autres, bref il y a plein d’éléments sur lesquels vous n’avez pas le contrôle. Mais en revanche, vous avez toujours le contrôle sur ce sur quoi vous décidez de vous concentrer et sur vos actions. Même quand c’est la tempête vous pouvez vous dire ok, je vais me concentrer sur cette chose-là, je vais me concentrer sur cet objectif-là, et je vais le faire à fond, je vais me donner à fond. Et là-dessus, j’ai le contrôle. J’ai donné cet exemple là, ça peut être plein, plein d’autres choses.

Vous avez le contrôle sur là où vous mettez votre attention et vous avez le contrôle sur les actions que vous allez prendre par rapport à ça, pour aller justement vers cet objectif. Donc, n’oubliez jamais ça. Ça c’est une des armes principales des gens qui sont fort mentalement. On peut complètement oublier toutes les choses sur lesquelles on n’a pas le contrôle, toutes les choses sur lesquelles de toute façon on ne peut rien faire, et on peut se concentrer, mettre notre attention, mettre notre focus sur les choses, sur lesquelles on va pouvoir prendre les actions et avoir un impact. Et ça, ça fait une énorme différence.

Vraiment les choses essentielles que je vous ai dites dans cette vidéo, c’est se concentrer sur le futur et non pas sur le passé, aller de l’avant. Et ça aussi, c’est-à-dire, mettre son attention sur, éclairer vraiment les endroits où on peut faire quelque chose.

6. Les gens qui sont forts mentalement se concentrent sur le long terme.

Et enfin sixièmement, les gens qui sont forts mentalement se concentrent sur le long terme. C’est un petit peu lié avec ce que je vous ai dit avant, mais je voudrais prendre un exemple que j’ai vécu, c’est le fait que, à un moment donné quand j’ai arrêté mes études en droits, je me suis dit ok, c’est vrai que là, mes études se passent bien, faire du droit c’est class de réussir à faire ça. Et j’aurais pu me dire ok, je sais que ma famille, mes parents, en tout cas mon père, vont être fier de moi si je fais ça, ça va être approuvé par la société et tout.

Bien sûr que sur le court terme c’était cool. C’était cool et c’était plus sympa, c’était plus confortable pour moi plutôt que de dire, du jour au lendemain, ok j’arrête tout. Pourquoi tu arrêtes tout, tu es en train de réussir. Tu t’en vas à l’étranger ? Oui je pars à l’étranger. Tu vas faire quoi ? Je ne sais pas ce que je vais faire ou alors je vais me lancer dans un projet musical. Les gens vont dire, il est fou ou quoi, qu’est-ce qu’il fait, il est en train de rater sa vie.

Bien sûr ça aurait été plus confortable de prendre l’autre solution. Mais sur le long terme, qu’est-ce qui se serait passé ? Je m’en serais voulu, je me serais moins aimé d’avoir fait ça, je me serais dit, tu n’as pas le droit de faire ça. Et ça aurait dégradé mes relations aussi avec mes autres. Mes relations par exemple avec mon père, parce que je lui en aurais voulu, je me serais dit, il m’a empêché de faire ça, quelque part, s’il n’avait pas été là, je l’aurais fait, et là, il m’a empêché de faire ça. Donc ça aurait dégradé mes relations sur le long terme. Même si sur le court terme, ça aurait été plus confortable, au final sur le long terme, ça aurait eu un impact extrêmement négatif. Et souvent c’est les questions que j’ai : j’ai peur de mes parents pensent ça, j’ai des enfants et j’ai peur que si je fais ça, je consacre moins de temps à mes enfants ou alors mes enfants m’en veuillent.

Moi je crois que des fois, et c’est vraiment quelque chose que je pense au plus profond de moi, il faut avoir la force mentale de savoir qu’on prend la bonne décision et que les autres autour ne le comprennent pas pour le moment. C’est-à-dire vos parents, votre femme, votre mari, vos enfants parfois sur le coup ne le comprennent et parfois peut-être ils vous en veulent sur le coup.

Peut-être sur le coup ils se disent, ce n’est pas quelqu’un de bien. Mais que vous, dans votre fort intérieur, vous savez que sur le long terme, ça va apporter quelque chose, sur le long terme ça va apporter du positif. Et il faut être prêt, oui effectivement des fois, et c’est une des grande qualité des gens qui sont forts mentalement, à être pointé du doigt, à ce que les autres gens ne comprennent pas sur le court terme, pour avoir du positif et pour qu’au final sur le long terme, on se dise waouh, il a bien fait de faire ça.

Mais ça le truc c’est qu’il faut avoir la force de le faire et qu’on ne peut le voir que sur le long terme. Donc, soyez suffisamment fort pour parfois savoir prendre la décision qui est juste, en tout cas qui vous semble juste, qui semble coller à votre intuition. Vous savez qu’elle va amener du positif, même si sur le court terme, il va y avoir des forces qui vont s’opposer à vous.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez accéder encore pour quelque jour au pack « Mindset », en cliquant sur le lien dans la description. Dans ce pack, il y a 3 formations : La formation mindset, la formation autodiscipline et la formation rituelle. Donc là, ça va être uniquement du concret, uniquement sur 2 points : comment modifier sa façon de voir les choses, comment modifier son état d’esprit, comment être flexible au niveau de l’état d’esprit pour justement mettre en place les états d’esprits qui fonctionnent. ; et comment renforcer sa force mentale pour pouvoir être capable de gérer quand on est un petit peu des fois dans des moments de tempête émotionnelle. Donc encore une fois ça sera très concret, ça va être des exercices à appliquer au quotidien, des rituels à mettre en place dans votre quotidien parce que tout passe par le quotidien. On peut faire autant de chose qu’on veut, on peut acquérir autant de connaissances qu’on veut, si on ne se met pas à mettre des petits éléments, si on ne met pas en place des petits éléments dans son quotidien, il n’y a rien qui se passe. C’est exactement ça qu’on fera avec ces 3 formations. Vous pouvez accéder à tout le détail avec le lien dans la description ou sur la fiche. Passez à l’action chaque jour : https://www.youtube.com/watch?v=fS0IAceVf5o